Couvre-feu : IDF Mobilités annonce une "adaptation" de l’offre pour les transports en commun

"Renforts ponctuels" entre 20h et 21h, baisse de l’offre après 21h…  L’autorité organisatrice des transports en Île-de-France a annoncé plusieurs "adaptations" pour les métros, les RER, les bus et les trams, dès mercredi 28 octobre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Alors que certains usagers pointaient du doigt une saturation des trains, des métros et des bus avant 21h, IDF Mobilités a annoncé ce lundi une "adaptation de l’offre" dès mercredi 28 octobre. L’autorité organisatrice des transports en région parisienne a en effet présenté plusieurs mesures, "après avoir consulté les associations de voyageurs".

Premier aspect : l’amplitude horaire d’ouverture demeurera globalement "inchangée", "pour ne pas pénaliser les Franciliens ayant l’obligation de se déplacer tôt le matin ou tard le soir", malgré un "très faible trafic constaté cette semaine". A noter toutefois que les vendredis et samedis, les métros et tramways termineront leur service à 1 heure du matin (comme en semaine) au lieu de 2h du matin. "Cette mesure de prolongement d’une heure, dont l’objectif est d’inciter les Franciliens à sortir plus longtemps, n’a plus lieu d’être en période de couvre-feu", justifie ainsi IDF Mobilités.

Une baisse de l'offre est par ailleurs prévue "à partir de 21h, à la fin de service", "afin de tenir compte de la très forte réduction du nombre de passagers". Sur la semaine du 17 au 24 octobre, l’autorité a en effet enregistré "une moyenne de fréquentation sur la journée de 68 % par rapport à la normale (+ou- 5% selon les lignes)", avec :
  • Avant 6h, 70% de trafic par rapport à la normale
  • Entre 20h et 21h, une absence de "surcroit de trafic par rapport à la normale, sauf exceptions"
  • Après 21h, 13% de trafic par rapport à la normale
  • Après 23h, une chute à presque 0% de trafic par rapport à la normale
IDF Mobilités explique enfin que l’offre de transport sera "maintenue à 100 % de l’ouverture jusqu’à 21h", avec des "renforts ponctuels" entre 20h et 21h sur certaines lignes.

"1 métro sur 2 progressivement à partir de 21h" mais des renforts "entre 20h et 21h" sur les lignes 4, 7 et 13

Dans le détail, pour le métro, les renforts entre 20h et 21h concernent les lignes 4, 7 et 13. A noter que sur l’ensemble des lignes, IDF Mobilités annonce "1 métro sur 2 progressivement à partir de 21h", avec un arrêt des métros le week-end à 1h du matin.

Pour ce qui est du RER, IDF Mobilités annonce "1 train sur 2 par branche à partir de 21h, sauf pour les lignes où le temps d’attente est supérieur ou égal à 30 minutes en période normale".
  • Sur la ligne A, à partir du 2 novembre, il y aura ainsi une "offre de 30 min sur les branches et de 15 min dans le tronçon central (maintien de la fréquence Cergy à 2 trains / heure mais terminus partiel La Défense pour un train sur 2)"
  • Sur la ligne B, à partir du 28 octobre, on comptera "un train toutes les 30 min sur la branche sud (St Remy), intervalle de 15 min sur la branche de Robinson et allègement de la seule desserte d’Aulnay (-40%)"
  • Et sur la ligne E, il y aura "un train toutes les 30 minutes sur la branche Haussmann Saint-Lazare Chelles"
Côté bus, IDF Mobilités annonce une offre à "50% à partir de 21h00 avec intervalle maximum de 30 minutes", "100% pour les lignes desservants les hôpitaux", et enfin une "offre à 50% uniquement à partir de 22h pour assurer les correspondances avec les trains et les RER" pour les lignes en grande couronne.

Quant aux tramways, IDF Mobilités annonce une "réduction progressive à partir de 21h00 pour les avec intervalle maximum de 30 minutes".
  • T1 : maintien à 100% / hôpital Avicenne
  • T2 : maintien à 100% / hôpital de Nanterre (Victor Basch), Foch (Suresnes) et Gabriel Péri (secteur Colombes)
  • T3a : 3 trains sur 4 (20 minutes) / hôpital européen Georges Pompidou et Trousseau
  • T3b : 3 trains sur 4 (20 minutes) / hôpital Robert Debré, Bichat et Trousseau
  • T5 : 1 train sur 2 (30 minutes)
  • T6 : 3 trains sur 4 (20 minutes) / hôpital Béclère
  • T7 : 1 train sur 2 (30 minutes)
  • T8 : 3 trains sur 4 (20 minutes)
IDF Mobilités affirme enfin que le niveau d’offre de transport sera analysé "quotidiennement" et pourra être "adapté en fonction de la fréquentation et notamment après les vacances scolaires".