Couvre-feu : une offre renforcée face à la saturation des transports avant 21h ?

Depuis la mise en place du couvre-feu contre la propagation du coronavirus, certains usagers pointent du doigt une saturation des trains, des métros et des bus avant 21h. La FNAUT IDF demande un renforcement de l’offre de transports, au-delà des heures de pointe habituelles.
"On constate que la fréquentation est très importante jusqu’à 21h et les lignes sont même saturées", explique Michel Babut, vice-président de la FNAUT Île-de-France.
"On constate que la fréquentation est très importante jusqu’à 21h et les lignes sont même saturées", explique Michel Babut, vice-président de la FNAUT Île-de-France. © France 3 PIDF
L’offre de transports va-t-elle être renforcée en raison du couvre-feu ? Dans les métros, les bus ou encore le RER, de nombreux Franciliens se retrouvent dans les transports entre 20h et 21h afin de rentrer chez eux, à l’heure où les cinémas, les bars et les théâtres ferment.

C’est très serré en période de Covid

De quoi compliquer les conditions de transport, depuis samedi 17 octobre, comme l’explique une usagère du métro rencontrée par France 3 Paris IDF à la sortie d’une station parisienne : "C’est vrai qu’il y a beaucoup plus de monde qu’avant. C’est plus compliqué de prendre le métro, les bus sont bondés… C’est très serré en période de Covid, c’est pas le top." "On est tous entassés les uns sur les autres", "le métro n'a jamais été aussi bondé à 20h30", "le métro archi blindé", "c’est un amas de gens sans précédent aux arrêts de métro/tram"… Sur Twitter, les messages de Franciliens mécontents ou désabusés (ici, ici, ici ou encore ) ne manquent pas. Face au phénomène, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) Île-de-France demande d’"évaluer finement les impacts du couvre-feu", de "ne pas diminuer la desserte avant 6h", et de "renforcer si besoin l'offre entre 20h et 21h".

"On constate que la fréquentation est très importante jusqu’à 21h et les lignes sont même saturées"

"Concrètement aujourd’hui, l’heure de pointe sur les lignes de bus, de métro et de RER se termine à 19h30 pour faire simple", explique Michel Babut, vice-président de l’association, à France 3 PIDF.

"Ce que nous souhaitons c’est que cette heure de pointe soit prolongée jusqu’à 21h, parce qu’on constate que la fréquentation est très importante jusqu’à 21h et les lignes sont même saturées, poursuit Michel Babut. Sur certaines lignes, un métro passe toutes les deux minutes en heure de pointe vers 18h par exemple, on souhaite que ce métro continue de passer à cette fréquence jusqu’à 21h." Contactée, IDF Mobilités – en charge des transports pour la Région – et la RATP n’ont pas souhaité répondre à nos demandes d’entretien. Ils ont prévu de rencontrer les fédérations d’usagers avant d’envisager de renforcer l’offre de transports sur ce créneau.

Autre point noir : le trafic se répète aussi sur les routes franciliennes. Avant 21h, les bouchons sont aussi importants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports métro tramway rer covid-19 santé société