"Arrête de parler avec moi, sorcière va" : un chauffeur de bus perd son sang froid face à une cliente

La vidéo d'un chauffeur de bus particulièrement virulent face à une cliente entre Draveil et Juvisy-sur-Orge, dans l'Essonne, cumule près de deux millions de vues depuis ce dimanche sur les réseaux sociaux. Keolis Île-de-France, l'exploitant, condamne les propos tenus et assure que le conducteur ne fait plus partie de l'entreprise.

La scène se déroule dans un bus de l'opérateur Keolis entre Draveil et la gare RER de Juvisy-sur-Orge, dans l'Essonne. Pendant près d'une minute trente, le conducteur du bus – non visible à l'image – perd progressivement son sang froid face à une passagère lui reprochant sa conduite.

Sur ces images montées en deux parties et publiées ce dimanche, l'homme demande d'abord à la passagère, non visible également, de ne pas échanger avec lui. "Ça ne sert à rien de parler avec nous les chauffeurs. [...] Ne parle pas avec moi, tu ne sais même pas qui je suis", lui a-t-il répondu, avant de s'emporter : "La vie de ma mère, elle est ouf elle !"

Regardez comment vous conduisez, il y a des bébés dans le bus

Une passagère du bus

dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux

L'échange verbal semble avoir déjà débuté lors des premières secondes de la vidéo cumulant près de deux millions de vues à travers une republication sur le réseau social X. "Regardez comment vous conduisez. [...] Il y a des enfants et des bébés dans le bus", lui reproche-t-elle, après que le chauffeur lui ait recommandé de contacter la société exploitante. "Vas-y, arrête de parler avec moi, sorcière va", lui répond le chauffeur.

"Je m'en fous, c'est toi qui m'a énervé !"

Or, un désaccord sur une conduite dangereuse de la part du chauffeur ainsi qu'un retard à l'arrivée semble être à l'origine du différend. "Mise en danger de nos vies par ce conducteur", est-il alors écrit au premier plan sur la vidéo.

L'homme finit par hausser le ton face à une cliente lui réitérant la présence d'enfants en bas âge. "Je me réveille pour vous, et vous me dites que je suis en retard ? Je ne suis pas censé être là aujourd'hui, moi !"

"Je m'en fous, c'est toi qui m'a énervé !", clame-t-il, apparaissant exaspéré par la passagère. Un autre passager semble s'interposer : "Pourquoi vous parlez vous aussi ? [...] Occupe-toi de tes fesses !", rétorque le conducteur du bus aux passagers lors de l'arrivée à la gare routière de Juvisy.

L'exploitant condamne des propos "inacceptables"

Contacté par France 3 Paris Île-de-France, l'opérateur Keolis Île-de-France confirme qu'il s'agit d'une ligne "exploitée" par leur filiale Keolis Val d'Yerres Val de Seine. "Nous tenons à condamner ces propos inacceptables", réagit Keolis, qui tient à s'excuser auprès des voyageurs.

Le conducteur concerné ne ferait plus partie de l'entreprise "depuis plusieurs semaines", selon Keolis Île-de-France, assurant faire de la sécurité et du confort des passagers "une priorité absolue".

Le conducteur concerné ne fait plus partie de l’entreprise depuis plusieurs semaines

Keolis Île-de-France

auprès de France 3 Paris Île-de-France

L'opérateur Keolis Val d'Yerres Val de Seine a pris la suite de Transdev STRAV depuis le 1er août 2022 sur le réseau Val d'Yerres Val de Seine. Selon l'hebdomadaire La Croix, Keolis fait face à des difficultés de recrutement, ainsi qu'à une "volatilité des personnels" dans un contexte concurrentiel important où 20% des conducteurs embauchés quittent la société dans les deux premières années.

→ À lire : RATP : un chauffeur de bus menace et insulte violemment une cliente, une procédure disciplinaire ouverte

Il y a un an, le maire d'Yerres et vice-président de la CA Val d'Yerres Val de Seine Olivier Clodong dénonçait un service de bus dégradé depuis plusieurs jours. "Cars en retard ou annulés, information des voyageurs défaillante, comportement de conduite inapproprié des chauffeurs (vitesse)", énumérait-il en février dernier sur Facebook.

Une réunion publique concernant les dysfonctionnements du réseau s'est notamment tenue ce vendredi 8 mars à Crosne dans l'Essonne, entre des représentants du personnel et de l'exploitant Keolis, les élus locaux et les usagers. Quant à Île-de-France Mobilités, l'autorité qui organise le réseau de bus Val d'Yerres Val de Seine, n'a pas répondu à nos sollicitations.