Cet article date de plus de 8 ans

Bretigny-sur-Orge: le point sur les trois enquêtes, qui fait quoi ?

La justice, le ministère des Transports et la SNCF vont mener en parallèle trois enquêtes sur le déraillement du train en gare de Brétigny-sur-Orge )(Essonne), avec chacune un champ d'investigations bien précis.
- Le ministère des Transports pour l'enquête technique et la sécurité: Le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT), rattaché
au ministère des Transports, va réaliser, "en toute indépendance", l'enquête technique. Il va notamment recouper les éléments fournis par la SNCF et s'assurer que toutes les procédures de sécurité et de maintenance requises ont bien été effectuées.
Ces investigations doivent permettre d'identifier les circonstances, les causes certaines ou possibles et émettre si nécessaire des recommandations de sécurité pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise.
Le BEA-TT est l'équivalent, en matière d'accidents terrestres, du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) pour la sécurité de l'aviation civile. Le BEA-TT s'occupe des transports routiers, ferroviaires, métros, tramways, de la navigation intérieure et même des remontées mécaniques.

- La justice pour déterminer d'éventuelles responsabilités pénales ou civiles: ouverte par le parquet d'Évry, l'enquête judiciaire sera chargée de désigner,
s'il y en a, les responsables de cet accident et de les punir.

- La SNCF en tant qu'acteur numéro un: dans ce genre d'accident, les opérateurs ferroviaires (SNCF et Réseau ferré de France, RFF) se doivent d'ouvrir une enquête interne. Tous les éléments de leurs investigations sont transmis au BEA-TT et à la justice.
RFF intervient en tant que gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, la SNCF en tant que transporteur, exploitant du réseau et gestionnaire opérationnel des infrastructures via sa branche SNCF Infra.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident sncf