Cet article date de plus de 3 ans

Décès de Serge Dassault : de la peine et des hommages... Les réactions politiques

Après l'annonce de la disparition de l'homme d'affaires Serge Dassault, lundi, à l'age de 93 ans, les réactions se mutliplient, tant à gauche qu'à droite de l'échiquier politique.
© Eric Piermont/AFP Photos
"Beaucoup de peine et d'estime." Ces mots sont ceux de l'ancien Premier ministre et ancien maire d'Evry Manuel Valls, élu dans le même département que Serge Dassault. Dans un communiqué diffusé sur Twitter, Manuel Valls, aujourd'hui député apparenté LREM, parle d'un "grand industriel qui disparaît". "Personne ne peut être insensible à cette disparition et à l'oeuvre qui a été celle de Serge Dassault pour qui j'avais estime et affection."
Industriel, homme investi dans la vie politique depuis plusieurs dizaines d'années, Serge Dassault avait tissé des liens tant à droite qu'à gauche de l'échiquier politique. 

Dassault, l'ami

Dans un tweet signé de sa main, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy rend hommage à Serge Dassault, "très grand industriel", "grand patron de presse", "un ami", confie l'ancien chef de l'Etat.

Dassault, l'industriel

Ce visage du grand capitaine d'industrie, c'est celui qui est retenu par de nombreuses figures politiques à l'heure des réactions. L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin salue lui aussi "une lignée exceptionnelle d’entrepreneurs". Serge Dassault avait succédé à son père Marcel, dans les années 80, à la tête du groupe d'armement Dassault Aviation, célèbre à travers le monde. "Des entreprises aux performances techniques et technologiques admirées dans le monde entier."

Le président de la république Emmanuel Macron s'est exprimé, suite à la disparition de l'industriel : "La France perd un homme qui a consacré sa vie à développer un fleuron de l'industrie", a déclaré le chef de l'Etat.

Dassault, le capitaine d'industrie aussi pour Marine Le Pen. Pour la présidente du Front national, Serge Dassault incarnait la "grande industrie militaire indépendante" en France.

Dassault, l'élu de terrain

En Île-de-France, Sophie Primas, sénatrice des Yvelines, évoque un "homme étonnant, brillant, engagé, travailleur acharné, attachant, déterminé". La parlementaire rend hommage à l'industriel, qui "a rendu son dernier souffle derrière son bureau de travail".
Visage complexe que celui de Serge Dassault. "Un homme étonnant" pour le sénateur LR de Seine-Saint-Denis Philippe Dallier. "Nous avions fait adopter ensemble, sur son idée, un amendement pour les familles relogées dans le cadre de l’ANRU en limitant la hausse de taxe d’habitation", raconte-t-il.

A Corbeil-Essonnes, les réactions sont contrastées. "Nous, les Corbeil-Essonnois, on peut être très fiers de ce qu'il a fait. Beaucoup d'émotion ce soir", a confié Jean-Michel Fritz, premier-adjoint à la mairie de Corbeil-Essonnes. Son principal adversaire dans la ville, Bruno Piriou a lui aussi réagi : "Je crois qu'il faut s'en tenir au recueillement et faire vivre cette belle valeur de la République qu'est la fraternité."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers les républicains politique hommage société