En Essonne, la préfecture interdit l’accès aux parcs, forêts, berges et promenades contre le coronavirus

L’accès aux espaces forestiers, entre autres, est concerné par l’arrêté (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP
L’accès aux espaces forestiers, entre autres, est concerné par l’arrêté (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP

La préfecture de l’Essonne interdit désormais l’accès aux parcs, aux berges et aux espaces forestiers. Des mesures similaires, pour contraindre les habitants à respecter davantage le confinement, ont été prises dans les Yvelines, la Seine-et-Marne et le Val-d'Oise.

Par PDB / France 3 PIDF

Alors que certains Franciliens ne semblent pas encore suffisamment respecter les consignes de confinement contre la propagation du virus, la préfecture de l’Essonne, face à l'aggravation de la situation sanitaire, a annoncé jeudi prendre de nouvelles mesures de restriction. Dans un arrêté "à compter du 20 mars 2020", elle interdit l’accès aux parcs publics, aux berges des fleuves et rivières, aux lacs et plans d’eau artificiels, aux espaces forestiers ainsi qu’aux promenades.
"La seule règle à respecter pour se protéger et protéger les autres, c'est de rester chez soi", se justifie la préfecture.

243 verbalisations réalisées en 24 heures

Pour ce qui est de l’accès aux marchés alimentaires "pour effectuer des achats de nécessité", la préfecture a communiqué jeudi sur les consignes à respecter : "avoir son attestation de déplacement dérogatoire", "respecter les gestes barrière", "limiter au maximum son temps en présence sur les lieux" et "respecter les distances de sécurité". Les autorités ont également détaillé les conditions pour l’organisation des obsèques : une "stricte limite du cercle des intimes (20 personnes maximum, membres proches de la famille)" est demandée "pour faire l’objet d’une dérogation aux mesures de confinement, fondée sur des motifs familiaux impériaux".
Jeudi, la préfecture de l’Essonne annonçait 243 verbalisations réalisées dans le département en 24 heures par les forces de l’ordre, dans le cadre du confinement.
Interdiction d'accès aux "parcs, jardins, promenades, massifs forestiers et berges" dans les Yvelines, "parcs et jardins publics, promenades, berges et chemins de halage, lacs, plans d'eau artificiels et espaces forestiers" en Seine-et-Marne, "parcs, jardins, promenades, équipements sportifs d'accès libre, massifs forestiers et berges de l'Oise et de la Seine" dans le Val-d’Oise… D’autres arrêtés similaires à celui pris en Essonne ont également été annoncés dans le reste de l'Île-de-France, face aux comportements jugés "irresponsables".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus