• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Essonne : la vitrine d’une boucherie vandalisée, avec un tag antispéciste sur le commerce

La vitrine d'une boucherie (illustration). / © BELPRESS/MAXPPP
La vitrine d'une boucherie (illustration). / © BELPRESS/MAXPPP

La vitrine de la boucherie, située à Epinay-sur-Orge dans l’Essonne, a été dégradée ce samedi 2 septembre. Un tag antispéciste a été retrouvé sur place.
 

Par Pierre De Baudouin

« Stop spécisme ». Le message, vraisemblablement inscrit par des militants antispécistes, a été marqué en gros sur l’établissement, et pourtant l’acte n’a pas encore été revendiqué.

La vitrine de la boucherie, située à Epinay-sur-Orge (Essonne), a, elle, été abîmée à plusieurs endroits. Les dégradations ont apparemment eu lieu avant l’ouverture du commerce, ce samedi 1er septembre.

L’acte survient après plusieurs attaques de commerce attribuées à des militants vegans, et la réception le 3 juillet dernier de bouchers-charcutiers en colère au ministère de l'Intérieur, espérant mettre un coup d'arrêt à ce qu’ils jugent être de « l'impunité ».
 

« Stop spécisme »

La boucherie de Jouy-en-Josas, dans les Yvelines, a notamment été la cible d'un caillassage et d'une inscription similaire : « Stop au spécisme »
Les associations L214 et 269 Libération animale, également antispécistes (c’est-à-dire opposées à une hiérarchie entre l’espèce humaine et les animaux), s'étaient distanciées de ce type d'actions.
 

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus