Le géant du luxe LVMH ne s’installera pas à Saclay

Publié le
Écrit par Sophie Béchir .

Le groupe LVMH renonce à installer son centre de recherche sur le plateau de Saclay (Essonne) à proximité de l'école Polytechnique. En novembre dernier, le conseil d'administration de l’école a pourtant validé par 19 voix pour, 4 contre et une abstention, la vente d'un terrain voisin de l’établissement au numéro un mondial du luxe.

Contacté par l'AFP, LVMH précise que le groupe aux 75 marques "continue le partenariat de recherche" évalué à 2 millions d'euros par an pendant cinq ans avec l'école d'ingénieurs, "mais s'oriente vers un terrain en dehors du plateau de Saclay pour l'installation de son centre de recherche". Le projet, baptisé Gaia, prévoit notamment de regrouper 300 chercheurs sur une surface de 22 500 m²  

"Les travaux portant sur les matériaux durables, thématique s'intégrant dans le projet de création du nouveau centre interdisciplinaire sur les matériaux, seront mis en oeuvre. Les échanges sur les deux autres thématiques de recherche identifiées, que sont la Data et l'IA, et les Sciences du vivant vont également se poursuivre", ajoute Polytechnique.

En novembre, le conseil d'administration de Polytechnique avait validé la vente d'un terrain voisin de l'école d'ingénieurs sur le plateau de Saclay au groupe de luxe pour y installer un centre de recherche, projet auquel s'étaient opposés des élèves et anciens élèves de l'X, le surnom de Polytechnique.

La délibération avait été validée par 19 voix pour, 4 contre et une abstention.

"Polytechnique n'est pas à vendre !"

Annoncé officiellement en juillet, le projet de LVMH sur le plateau de Saclay avait rencontré l'opposition d'élèves et anciens élèves de l'X regroupés dans le collectif "Polytechnique n'est pas à vendre !". Ils dénonçaient notamment « le manque d’intérêt scientifique du projet, son inadéquation avec les valeurs de l’établissement et la perte de ressources foncières stratégique pour l’École polytechnique au profit d’une entreprise privée ».

Dans son communiqué lundi, l'École polytechnique et l'Institut Polytechnique de Paris ont indiqué continuer de "développer le parc d'innovation destiné à accueillir des activités de recherche et d'innovation, commençant par l'instruction en cours d'un projet de bâtiment partagé de recherche".

Il y a un an, le groupe TotalEnergies avait renoncé à implanter son nouveau pôle de recherche et développement sur un autre terrain également à proximité de l'école Polytechnique après la mobilisation de professeurs et d'élèves opposés au projet.

Source : AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité