Suicide d'une jeune femme sur Periscope: le parquet d'Evry ouvre une enquête

Selon France Info, le parquet d'Evry a ouvert ce mercredi une enquête sur les circonstances d'un suicide d'une jeune femme dans l'Essonne. Elle s'est jetée sous un train de la ligne C du RER.

Une enquête a été ouverte ce mercredi matin par le parquet d’Evry pour éclaircir les circonstances du suicide d’une jeune femme de 19 ans qui s'est jetée mardi sous les rails d'un train à Egly dans l'Essonne, c'est France Info qui dévoile cette information. 

Suicide sur Periscope ? Une enquête est ouverte

La victime aurait mis fin à ses jours dans une vidéo diffusée en direct sur l'application Periscope devant plus de 1.000 spectateurs/followers connectés. Selon le parquet, la jeune femme aurait mis en scène son passage à l'acte en annonçant aux internautes qui regardaient la vidéo en direct qu'elle se préparait à faire quelque chose. En réalité, elle annonçait son futur suicide aux utilisateurs. Et dans une séquence, qui a été censurée depuis, elle met fin à ses jours. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, la jeune femme "aurait évoqué un viol et désigné un agresseur" au cours de l'enregistrement, a précisé une source judiciaire, qui reste très prudente sur la réalité de ces faits.

Le suicide a également été enregistré par des caméras de vidéosurveillance de la gare. Le parquet d’Evry et la brigade territoriale de gendarmerie d’Egly sont chargés de l'enquête.

Rachetée par Twitter en 2015, l'application Périscope permet à l’utilisateur de retransmettre en direct ce qu’il est en train de filmer. Pour le meilleur et pour le pire. 

Periscope a été utilisée par des journalistes ou des manifestants lors des rassemblements de Nuit Debout et a permis de suivre le mouvement de l'intérieur. Periscope c'est aussi l'application via laquelle les déclarations insultantes du footballeur du PSG Serge Aurier contre son entraîneur Laurent Blanc avaient été rendues publiques en février. Plus dramatique, en avril  deux adolescents de 15 et 16 ans se sont filmés dans les rues de Bordeaux en train de frapper une personne, choisie au hasard. Ils ont retransmis l'agression en direct par internet, via le réseau social Periscope.

Voir le reportage de Safar Baroud avec Mustafa Tafnil et Yoan Dorion


L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité