• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le maire de Vigneux-sur-Seine, Serge Poinsot, écroué, soupçonné de corruption et blanchiment de fraude fiscale

© Pierre Verdy/AFP Photos
© Pierre Verdy/AFP Photos

Le maire LR de Vigneux-sur-Seine (Essonne), Serge Poinsot, a été mis en examen à Paris pour "corruption" et "blanchiment de fraude fiscale" et écroué dans une enquête sur des soupçons de corruption d'élus d'Ile-de-France par des acteurs du bâtiment

Par Christian Meyze et AFP

Maire LR de Vigneux sur Seine, dans l'Essonne, commune de 30.000 habitants, Serge Poinsot est mis en examen pour "corruption par personne investie d'un mandat électif", "blanchiment de fraude fiscale" et "corruption passive à titre habituel". Il a été placé en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet de Paris.

Ces soupçons de corruption touchent d'autres élus ou ex-élus de l'Ile-de-France. L'enquête qui aboutit aujourd'hui à impliquer plusieurs élus franciliens a pour origine l'enquête sur le train de vie du préfet (proche de la droite et de Claude Guéant et Nicolas Sarkozy) Alain Gardère. L'homme est sous le coup de deux mises en examen en 2016 pour abus d'autorité, prise illégale d'intérêt, corruption passive, recel d'abus de biens sociaux, détournement de fonds publics et blanchiment de fraude fiscale

Dans chacun des cas, les soupçons mènent au réseau d'un promoteur immobilier, Antonio de Souza.

Outre Serge Poinsot, huit personnes sont mises en examen dans cette enquête. Le préfet Alain Gardère et son directeur de cabinet au Cnaps (Conseil national des activités privées de sécurité , un ancien policier, le maire LR d'Ozoir-la-Ferrière en Seine-et-Marne Jean-François Oneto a été mis en examen en janvier 2017 pour prise illégale d'intérêts, corruption passive, recel d'abus de biens sociaux et détournements de fonds publics.


 

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus