Policiers brûlés à Viry-Châtillon : trois condamnés à des peines de 18 ans de prison se pourvoient en cassation

Trois hommes condamnés dimanche à des peines de 18 ans de prison pour tentative de meurtre contre des policiers à Viry-Châtillon dans l'Essonne en 206 ont décidé de porter l'affaire devant la cour de cassation.

La voiture de police brûlée par des cocktails Molotov le 8 octobre 2016 où se trouvaient quatre policiers.
La voiture de police brûlée par des cocktails Molotov le 8 octobre 2016 où se trouvaient quatre policiers. © THOMAS SAMSON / AFP

Trois hommes condamnés dimanche à 18 ans de prison après avoir été reconnus coupables de tentative de meurtre contre des policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016 se sont pourvus en cassation, a appris l'AFP auprès de leurs avocats, confirmant une information d'Europe 1.

Au terme de six semaines de procès à huis clos, la cour d'assises des mineurs de Paris a condamné dimanche cinq jeunes hommes pour avoir attaqué et brûlé des policiers à Viry-Châtillon en 2016.

Trois d'entre eux ont écopé de 18 ans de réclusion, l'un de 8 ans et le dernier de 6 ans de prison.

Ces deux derniers ne vont pas se pourvoir en cassation, ont précisé leurs avocats. Les huit autres accusés ont été acquittés.

Ce verdict a été dénoncé par les syndicats de policiers, les avocats des victimes et une partie de la classe politique comme trop clément.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société police sécurité