Un adolescent roué de coups à la sortie de son école à Viry-Chatillon, son pronostic vital engagé

L'adolescent de 15 ans a été violemment agressé, jeudi 4 avril, alors qu'il sortait de son collège à Viry-Chatillon dans l'Essonne. Il était entre la vie et la mort jeudi soir. Plusieurs personnes encore non identifiées, sont recherchées par la police. Une enquête a été ouverte pour tentative d'assassinat et violences.

D'après une source policière, l'adolescent a été passé à tabac en sortant du collège par plusieurs personnes qui ont ensuite pris la fuite. Il a été retrouvé dans une rue "non loin de son établissement scolaire", selon le parquet d'Evry. Aucune interpellation n'avait eu lieu jeudi soir. L'enquête, confiée à la police judiciaire de l'Essonne, devra permettre de déterminer les circonstances de l'agression, selon le ministère public. Selon une source policière, il y aurait trois agresseurs présumés et recherchés, pour le moment non identifiés. 

Les caméras de vidéosurveillance installées à Viry-Châtillon, une ville d'un peu plus de 30.000 habitants situés au sud de Paris, "permettront peut-être" d'y voir plus clair, espère le maire Jean-Marie Vilain (Les Centristes). Les images"ont déjà été réquisitionnées par la police", a-t-il ajouté. 

Une cellule psychologique 

Les faits se sont produits "vers 16 h 20" alors que l'adolescent, élève en classe de troisième au collège Les Sablons, dans un quartier populaire de Viry-Châtillon, sortait d'un cours de musique, a précisé à l'AFP Jean-Marie Vilain. L'adolescent a été "agressé alors qu'il était sur le chemin de son domicile, entre deux cages d'escalier", selon l'édile. "Je ne sais pas s'il était attendu ou visé mais il n'y avait pas de tensions particulières à la sortie du collège à ce moment-là", a souligné l'élu.

Le collégien était en arrêt cardiorespiratoire quand il a été pris en charge par les pompiers, a indiqué une source policière. Il a été transporté à l'hôpital Necker à Paris en urgence absolue, selon le maire. Les agresseurs "ont essayé de le massacrer", a commenté Jean-Marie Vilain, parlant de "voyous de la pire espèce".

Les faits de Viry-Châtillon se sont produits 48 heures après l'agression d'une adolescente de 13 ans devant un collège d'un quartier populaire de Montpellier. La jeune fille a été "gravement blessée" selon le parquet, qui avait annoncé mercredi soir sa sortie du coma."Cette ultraviolence devient banale", a commenté le maire de Viry-Châtillon. Selon l'élu, une cellule psychologique sera mise en place vendredi au collège Les Sablons, afin d'apporter un soutien "aux élèves mais aussi aux enseignants". Le maire de Viry-Châtillon a annoncé que la sécurité sera renforcée devant le collège Les Sablons mais aussi dans le quartier et toute la ville.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité