• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Euro 2016 : Bernard Cazeneuve dévoile le dispositif sécurité

Le stade de France, à Saint-Denis. / © ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP
Le stade de France, à Saint-Denis. / © ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP

Plus de 90 000 policiers, gendarmes et agents de sécurité privée assureront la sécurité lors de l’Euro de football (10 juin-10 juillet), a annoncé ce mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve lors d’une conférence de presse.

Par France 3 Ile de France avec AFP

Entre climat social tendu, ratés survenus samedi au stade de France (foules agglutinées aux portes, fumigènes introduits malgré les fouilles), hooliganisme et surtout terrorisme, le ministre de l'Intérieur a annoncé un large dispositif de sécurité pour l'Euro 2016.

A "événement exceptionnel" dans un contexte "exceptionnel" de menace terroriste, "dispositif exceptionnel": plus de 90.000 policiers, gendarmes et agents privés assureront la sécurité lors de l'Euro de football, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Sur son compte Twitter, le ministère de l'Intérieur détaille les effectifs qui seront mobilisés pour l'occasion

Le détail des autres mesures


A l'intérieur des stades et dans les hôtels, la sécurité incombera à l'organisateur (Euro 2016 SAS) a expliqué Bernard Cazeneuve. Celle des fan-zones - qu'il n'est pas question de supprimer, selon le ministre de l'Intérieur comme le demandent des voix dans l'opposition - est confiée aux collectivités locales. Pas de retransmission de matches dans des espaces publics non sécurisés, a encore prévenu M. Cazeneuve. Et, d'ailleurs, les fan-zones permettront justement de canaliser les supporteurs, selon lui. 

Les unités d'élite de la police et de la gendarmerie, Raid et GIGN, seront engagées aux abords du stade de France et des fans-zones. Et pour protéger les footballeurs: entre trois et six agents seront présents par équipe en permanence.

Le ministre de l'Intérieur a également dit que les contrôles aux frontières sont et seront renforcés. En six mois d'état d'urgence, 35 millions de personnes ont été contrôlées "dans les deux sens" en France, 18.000 refoulées, a-t-il annoncé.

Une cellule d'analyse des risques fonctionnera 24 heures sur 24 pour fournir un "état des menaces", a-t-il également annoncé. Trente exercices de simulation ont eu lieu pour préparer les forces de l'ordre sur le terrain.

Les organisateurs ont affirmé que chacun a tiré les enseignements de la finale de la Coupe de France samedi

Trois objectifs ont ainsi été fixés, selon les organisateurs de l'Euro: "garantir la fluidité de l'entrée des supporteurs" dans les stades, "fiabiliser les contrôles d'accès" dans ces enceintes et "sécuriser les sorties de match".
 

Sur le même sujet

À Bagnolet, même les agents municipaux déversent les déchets dans une décharge sauvage

Les + Lus