"Grand homme d'Etat", "gros cumulard" : des élus franciliens réagissent au changement de Premier ministre

Vendredi 3 juillet, Edouard Philippe a remis la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron. Quelques heures plus tard, Jean Castex, l'homme politique qui a organisé le déconfinement, a été nommé Premier ministre à sa place. De nombreux élus d'Île-de-France n'ont pas tardé à réagir. 

 

Jean Castex a été nommé Premier ministre le vendredi 3 juillet 2020.
Jean Castex a été nommé Premier ministre le vendredi 3 juillet 2020. © GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Ce vendredi 3 juillet, l'attente du "restera, restera pas" a pris fin. Edouard Philippe, élu maire du Havre dimanche 28 juin, a remis sa démission à Emmanuel Macron. Sans lui, c'est tout le gouvernement qui doit être remanié. Après quelques heures, on apprend que c'est Jean Castex qui reprendra le poste de Premier ministre.

Maire Les Républicains de Prades (Pyrénées-Orientales), Jean Castex a été le secrétaire général adjoint de l'Elysée en 2011, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, puis le délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Plus récemment, il lui a été confié la tâche d'organiser le déconfinement, "l'après 11 mai".

Ces deux nouvelles successives, la démission puis la nomination du Premier ministre, n'ont pas manqué de faire réagir les élus franciliens, de tous bords politiques. 

Des adieux plein d'admiration

Il y a ceux, comme Aurore Bergé, qui ont tenu à saluer le travail d'Edouard Philippe. La députée LREM des Yvelines loue la "solidité, humilité et loyauté" d'Edouard Philippe, qu'elle estime avoir été un "grand Premier ministre". Anne-Christine Lang, députée de la 10e circonscription de Paris, renchérit et le voit même comme un "très grand Premier ministre", qu'elle remercie pour sa "finesse" et son humour.

"Ce fut un honneur et un bonheur de travailler avec un homme qui porte de telles valeurs", déclare Bruno Millienne, député Modem des Yvelines, tandis que Marie Guévenoux, députée LREM de l'Essonne, salue son "sens de l'Etat".
 


Les Insoumis déçus et agacés

Certains députés de la France Insoumise n'ont pas mâché leurs mots pour exprimer leur mécontentement face à la nomination de Jean Castex. "Les têtes changent mais pas la politique", écrit Mathilde Panot, députée du Val-de-Marne. Bastien Lachaud, député de Seine-Saint-Denis, reproche au président de la République de nommer à nouveau un ancien de la droite.
   
Pour Eric Coquerel, il est "docile", pour Alexis Corbière simplement "inconnu de 95% du peuple" et Danièle Obono, députée de Paris de la France Insoumise, le décrit ainsi : "homme blanc de droite bien techno & gros cumulard". Aurélien Taché, député du Val-d'Oise appartenant au groupe Ecologie démocratie solidarité (EDS), a déclaré dans une interview pour France 3 Paris Ile-de-France : "Il y a le sentiment pour de plus de plus de Français qu'une aristocratie d'Etat, un système où les élites sont toutes issues de ce moule de l'ENA qui ne représente que très peu de Français, gouverne la France. C'est le risque que Jean Castex symbolise encore plus cela. J'espère que dans le gouvernement, nous aurons des ministres pour équilibrer et mieux représenter la société, la jeunesse, les Français et leurs attentes."

Mais tout le monde n'a pas adopté un ton offensif. Au micro de France 3 Paris Ile-de-France, Anne Hidalgo dit apprécier "sa franchise, sa compétence, son savoir-faire" et souhaite à Jean Castex de réussir "pour le pays, pour lui"
Le nouveau Premier ministre devrait prendre ses fonctions en fin d'après-midi. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter