Derrière Victor Wembanyama, qui sont les autres basketteurs franciliens choisis lors de la draft NBA ?

Alors que Victor Wembanyama a été sélectionné cette nuit par les San Antonio Spurs, en première position de la draft NBA, deux autres jeunes Franciliens intègrent la ligue américaine : Bilal Coulibaly, du côté des Washington Wizards, et Sidy Cissoko, également chez les Spurs.

C’est une première historique pour le basket français : à 19 ans, Victor Wembanyama a été choisi jeudi en première position par les San Antonio Spurs lors de la draft NBA, organisée à New York. Mais "Wemby" n’est pas le seul joueur des Metropolitans 92 à rejoindre la grande ligue.

Bilal Coulibaly, ancien coéquipier de Victor Wembanyama à Levallois

Il était initialement attendu entre la 10e et 15e place. Bilal Coulibaly a finalement été drafté en 7e position par les Indiana Pacers, avant d’être aussitôt transféré aux Washington Wizards. Comme Victor Wembanyama, l’ailier de 18 ans jouait jusqu’ici en championnat de France pour le club des Mets 92, basé à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). En Betclic Élite, Bilal Coulibaly a intégré cette saison l'effectif professionnel des Mets 92, où il a connu une progression impressionnante en s’imposant comme titulaire.

L’athlète, qui a grandi à Courbevoie, s'est mis à la balle orange au Courbevoie Sport Basket vers l'âge de neuf ans. En 2017, il gagne le championnat de France des U13 avec la sélection des Hauts-de-Seine, avec Victor Wembanyama. "C'était mon joueur majeur, il tournait à 30 points de moyenne et aurait pu facilement en mettre 50. Parfois je lui interdisais même de dribbler main droite sur certains quart-temps, sinon c'était trop facile pour lui", raconte son ancien entraîneur en U13 Manuel de Carvalho, actuel directeur sportif du club, à l’AFP.

Bilal Coulibaly rejoint ensuite le Levallois Sporting Club, la porte d'entrée vers le centre de formation des Mets 92. Alors qu’il ne joue que trois matches en 2020 et 2021, en raison de la pandémie, le basketteur connaît en parallèle une poussée de croissance aussi soudaine que spectaculaire : il gagne 18 centimètres en l’espace de deux ans (il mesure désormais 2,03 m, avec une envergure de 2,20 m). Scolarisé à Boulogne-Billancourt, le sportif décroche par ailleurs son bac en 2022.

"La Draft, ils l'ont préparée et vécue ensemble !", ont salué les Mets 92 sur Twitter, en réaction aux images de Victor Wembanyama découvrant la sélection de son ex-coéquipier. Le Français Nicolas Batum, qui joue pour les Clippers de Los Angeles, a également salué l’arrivée du jeune talent en NBA.


Sidy Cissoko, futur coéquipier de Victor Wembanyama à San Antonio

Choisi en 44e position, Sidy Cissoko, lui, s’envole vers San Antonio : comme Victor Wembanyama, il est sélectionné par les Spurs - la franchise du Texas où a brillé Tony Parker. Âgé de 19 ans, l’ailier-meneur est né à Saint-Maurice (Val-de-Marne) et a commencé le basket à Draveil (Essonne).

Passé par l'US Ris-Orangis et le CTC Centre Essonne, Sidy Cissoko part début 2018 en Espagne, pour rejoindre le centre de formation du Saski Baskonia à Vitoria, à l’âge de 14 ans.

Après des débuts professionnels en deuxième division espagnole, il décide de rejoindre à l’été 2022 la G-League : une ligue qui permet à la NBA de développer des jeunes talents. Il joue ainsi pendant une saison au sein de la NBA G League Ignite avant, donc, d’être drafté par les Spurs jeudi.

Au-delà de Victor Wembanyama, Bilal Coulibaly et Sidy Cissoko, un quatrième Français a été sélectionné lors de cette draft 2023 : Rayan Rupert, choisi en 43e position par les Blazers de Portland.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité