Escroquerie de frais de campagne : trois ans de prison avec sursis requis contre Claude Guéant

Publié le
Écrit par Emmanuèle Bailly

Le procès de l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant pour escroquerie de frais de campagne, devait débuter mi-février 2022 avant d'être renvoyé au 11 octobre pour raisons médicales. Trois ans de prison avec sursis probatoire ont été requis contre l'ancien ministre.

Le parquet de Nanterre dans les Hauts-de-Seine a demandé mercredi trois ans d'emprisonnement avec sursis probatoire pendant trois ans, contre l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant, jugé devant le tribunal correctionnel pour escroquerie concernant ses frais de campagne législative 2012.

Claude Guéant est jugé depuis hier devant le tribunal correctionnel

En 2012, l'homme incontournable de la présidence de Nicolas Sarkozy, aujourd'hui âgé de 77 ans, était candidat pour être député dans les Hauts-de-Seine. L'accusation lui reproche d'avoir sciemment minoré ses comptes de campagne et d'avoir ainsi obtenu un remboursement de plus de 30.000 euros.

La procureure Nathalie Foy a également requis une peine d'amende de 50.000 euros et, pendant cinq ans, la privation de ses droits civiques, l'interdiction de la fonction publique et d'être mandataire social.

Sources : AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité