La Cité de l'Histoire, un musée pédagogique et ludique sous l'Arche de la Défense

La Bataille de Verdun, le bureau du Général de Gaulle... Sous l'Arche de la Défense, ce tout nouveau musée privé propose un regard sur la petite et grande histoire d'aujourd'hui à... hier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sous l'Arche de la Défense se cache un nouveau musée dédié à l'histoire de France. La grande comme celle plus quotidienne : "Il y a une quinzaine d'immersions possibles. On parcourt l'histoire de France à reculons, c’est-à-dire que l'on part d'aujourd'hui et on remonte jusqu'au temps des Vikings. On traverse le bureau du Général de Gaulle, on voit même le carrosse de Louis XIV. Il faut s'y approcher pour entendre ce qu'il se dit. C'est une façon de raconter l'histoire et de la faire vivre surtout", explique Franck Ferrand, journaliste et directeur du musée.

Tente de commandement de Napoléon, mine de charbon, bataille de Verdun ou prise de la Bastille, les visiteurs peuvent déambuler dans des salles plus vraies que nature où la température, l'humidité, les sons et les courants d’air sont reproduits.

"Les passionnés d’histoires ou simples curieux seront accueillis dans un univers dessiné par l’immense décorateur qu’est Jacques Garcia puis entreront de plain-pied dans des mises en scènes et des décors à couper le souffle de réalisme réalisés par Thierry Retif", explique via un communiqué François Nicolas, président d'Amaclio Productions.

Un musée parmi d'autres ?

Mais pourquoi la création d'un tel musée alors qu'il y en a déjà tant dans la capitale ? "On a constaté un manque, il n'y a pas de Cité de l'histoire en France. Il y en a beaucoup sur d'autres thèmes, comme le vin. Même s'il y a beaucoup de musées sur l'histoire à Paris, il n'y en a pas en format de cité. On est sur un lieu qui a une volonté de divertissement, pour amener l'intérêt à l'histoire. On ne présente pas d'œuvres", explique Louis-Xavier Nicolas, Directeur du développement et de la communication chez Amaclio Productions.

Une première pour cette société d'événementiel qui espère capitaliser sur son savoir-faire. "On n'a pas peur de la concurrence. On ne prétend pas remplacer les musées ni les monuments. C'est un lieu plus grand public. Le but, c'est que les visiteurs aillent ensuite dans des musées spécifiques", poursuit-il.

Quant au lieu choisi, sous l'Arche de la Défense, le responsable indique la difficulté à trouver un endroit avec une hauteur sous plafond si haute (jusqu'à 10m de hauteur).

La technologie au service de la narration

Si elle n'avait pas d'expérience dans la création de musées, la société en avait déjà une certaine dans la réalité virtuelle (VR). Elle a imaginé le parcours "Éternelle Notre-Dame" qui permet de visiter la cathédrale du temps de sa construction grâce à cette technologie. Le parcours (qui se fait sous le parvis de Notre-Dame) est d'ailleurs aussi disponible dans le nouveau musée des Hauts-de-Seine.

Autre curiosité de la Cité de l'histoire, un cinéma à 360° appelé ellipse. 70 mètres de circonférence pour 7 mètres de haut : le spectateur peut s'y déplacer pour retracer le parcours d'un personnage historique majeur. Le premier incarné est, bien sûr, Victor Hugo.

"Dans cette ellipse on projette des images sur des architectures. C'est le savoir-faire d'Amaclio. On peut dire d'une certaine façon que l'ellipse est une porte d'entrée vers l'histoire, vers ce que le public ne voit actuellement que dans des livres", poursuit Franck Ferrand.

Enfin, qui a dit que les frises chronologiques étaient rébarbatives ? Cette fois-ci, c'est aux enfants et aux plus grands de choisir les dates qui les intéressent.

"Elle fait 170 mètres de long et au travers de 400 dates on peut interroger 2 500 ans d'histoire, toutes civilisations, tous pays confondus", poursuit le directeur du musée.

Un musée qui a un certain prix : 19e en tarif réduit et 24e en plein tarif. Gratuit pour les moins de 7 ans. Ouvert du mardi au dimanche.