Le feu d'artifice du 14-Juillet annulé à Nanterre

La mairie de Nanterre (Hauts-de-Seine) a fait le choix d'annuler son feu d'artifice prévu ce jeudi à l'occasion de la fête nationale. Cette décision fait suite aux émeutes urbaines qui ont secoué la ville après la mort de Nahel.

La ville de Nanterre a annulé son feu d'artifice prévu jeudi soir, a indiqué mercredi la mairie à l'AFP, deux semaines après les émeutes ayant suivi la mort de Nahel. L'annulation du spectacle pyrotechnique est due aux "événements éprouvants" que la ville a traversés après ce drame, a précisé la municipalité.

Les mortiers d'artifice ont été utilisés à grande échelle notamment contre les forces de l'ordre à travers le pays durant les six nuits d'émeutes déclenchées par la mort de l'adolescent, tué le 27 juin par un policier lors d'un contrôle routier à Nanterre. 

Des dispositifs détournés

Dès le soir du drame et pendant plusieurs nuits, la ville avait été le théâtre d'affrontements. Le gouvernement a interdit dimanche la vente et l'utilisation de mortiers d'artifices lors des célébrations de la Fête nationale du 14-Juillet.

Habituellement en vente libre, les dispositifs pyrotechniques sont détournés de leur usage depuis plusieurs années en France où ils sont notamment utilisés pour s'en prendre aux forces de l'ordre ou s'attaquer à des bâtiments.

De nombreuses villes franciliennes ont pris des dispositions similaires, invoquant des raisons de sécurité, notamment Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Sartrouville (Yvelines) et Savigny-sur-Orge (Essonne).

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité