Mineur tué lors d'un refus d'obtempérer à Nanterre : un policier en garde à vue

Un policier soupçonné d'avoir tué un mineur de 17 ans à Nanterre a été placé en garde en vue ce mardi. Le jeune homme a été touché par un tir suite à un refus d'obtempérer.

Un policier soupçonné d'avoir tué un automobiliste de 17 ans après un refus d'obtempérer mardi matin à Nanterre dans les Hauts-de-Seine a été placé en garde à vue pour homicide volontaire, a indiqué le parquet dans un communiqué. La victime, Nahel M., 17 ans, est décédée peu de temps après avoir été atteinte, malgré l'intervention du Samu. "Son décès a été constaté à 9h15 suite à au moins une blessure par arme à feu", a précisé le parquet de Nanterre.

Les faits ont eu lieu vers 8h30 près de la station de RER Nanterre-Préfecture, aux abords de la place Nelson-Mandela, derrière le quartier d'affaires de la Défense.

Dans un premier temps, des sources policières ont affirmé que le véhicule avait foncé sur les forces de l'ordre.

Une enquête ouverte

Une enquête a été ouverte pour refus d'obtempérer et tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique, a indiqué dans la matinée le parquet.

Une autre enquête, ouverte pour homicide volontaire par personne dépositaire de l'autorité publique, a été confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), la police des polices.

Deux plaintes déposées

L'avocat de la famille annonce que celle-ci va porter plainte pour homicide volontaire et pour faux en écriture publique, car "les policiers ont menti en affirmant que le véhicule du jeune Nahe avait tenté de les percuter et de commettre un homicide sur leur personne", a dénoncé Me Yassine Bouzrou, l'avocat de la famille.

Plusieurs départs de feu à Nanterre

Des tensions sont à noter dans la ville des Hauts-de-Seine depuis le drame. Des affrontements ont eu lieu entre des jeunes et la police. Des tirs de mortiers ont notamment été filmés par le journaliste indépendant Clément Lanot.

Depuis le début de soirée, des personnes installent des barricades contre la police avec des poubelles dans le quartier où résidait le jeune homme. Des voitures de police sont également prises pour cible par des jets de projectiles. Les Sapeurs-Pompiers de Paris et des policiers ont été déployés pour éteindre des départs de feu. 

Sept personnes ont été interpellées après des incendies de palettes et de cabanes de chantier.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité