Paraplégique et pilote de voltige, la vie de Dorine Bourneton racontée dans le téléfilm "Au-dessus des nuages"

Première femme handicapée pilote de voltige, écrivain, conférencière... Dorine Bourneton a mille vies. Le téléfilm "Au-dessus des nuages", diffusé lundi sur TF1 est le récit de sa vie. Elle est également conseillère municipale à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine.
La pilote de voltige Dorine Bourneton en 2016
La pilote de voltige Dorine Bourneton en 2016 © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP/ david Becus
Le 12 mai 1991, Dorine Bourneton prend place dans un avion de tourisme. Les conditions météorologiques sont mauvaises. L’avion s’écrase dans le Massif Central. Elle est secourue après 12 heures de recherches. Elle est la seule rescapée de cet accident.
 

Après mon accident, à 16 ans, j’ai compris qu’on allait me réduire toute ma vie à mon handicap, me réduire à ce que l’on voit de moi, le fauteuil roulant

Dorine Bourneton

Suite à cet accident, à 16 ans, la jeune femme perd l’usage de ses jambes. La suite est un long combat pour cette passionnée d’aviation. Au lieu de rester clouée au sol, elle se bat pour voler à nouveau.

"Après mon accident à 16 ans, j’ai compris qu’on allait me réduire à mon handicap toute ma vie, me réduire à ce que l’on voit de moi, le fauteuil roulant. On m’a même dit : ton avenir est tout tracé, ce sera les allocations familiales, le canapé et la télé. Moi je n’avais pas changé, j'étais restée la même personne, la même Dorine, celle d'avant l'accident. Celle qui voulait être pilote, qui a des rêves et envie de faire plein de choses", confie l'aviatrice.

Trois après son accident, Dorine Bourneton, paraplégique, décroche son brevet de pilote privé en 1995 puis participe au Tour de France aérien des jeunes pilotes. Elle se tourne vers la voltige aérienne.

 "J’ai transformé la colère en combat. Et cest comme cela que j’ai pris les commandes d’un avion. J’ai toujours eu ce rêve de devenir pilote. Maintenait j’ai tout perdu. Je vais reprendre ma vie en main et piloter un avion", revenant sur son passé. En 2015, elle a les honneurs du Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget et y fait pour la première fois un vol de démonstration. Elle est la première femme au monde handicapée et pilote de voltige.

Un portrait de femme comme les autres

"Au-dessus des nuages" est un portrait personnel et romancé, où l'on suit le parcours de Dorine Borneton semé d'obstacles pour montrer qu'elle est "une femme comme les autres" : de la galère pour avoir des rendez-vous amoureux ou trouver un emploi à la naissance de sa fille Lili, puis son divorce qui l'oblige à démontrer qu'elle est une bonne mère, en dépit de son handicap et de sa passion dévorante pour le vol. Des épisodes ont été rajoutés, comme la fugue de sa fille, et certains détails modifiés pour les besoins du scénario, mais Dorine Bourneton trouve le téléfilm fidèle à ce qu'elle voulait transmettre.

"Il fallait résumer 30 ans d'une vie en 90 minutes, et pour pouvoir faire vivre au public les émotions que j'ai vécues et certains moments de ma vie, il fallait réécrire l'histoire, mais le fil conducteur reste proche de la réalitéLes scénaristes ont réussi avec beaucoup de justesse à balayer un ensemble de sujets liés au handicap qui font comprendre ce que l’on vit quand on a un handicap. On se met "à la place de" la personne handicapée", explique-t-elle.

 Le regard sur le handicap   

On ne voyait de moi que mon handicap. Je suis l’handicapée. En réalité nous ne sommes pas handicapés. Nous ne sommes pas le verbe être, mais nous avons un handicap.

Dorine Bourneton

En 1997, Dorine Bourneton fonde la commission "Pilotes handicapés" à l'Aéro-club de France avec son "binôme", Guillaume Féral, un pilote paraplégique expérimenté. Elle va contribuer à ce que la licence professionnelle de pilote soit ouverte aux personnes en situation de handicap. Un combat mené aux côtés de Brigitte Revellin-Falcoz, l'une des premières femmes pilote de ligne en France et de Guillaume Féral.

Dorine Bourneton se bat pour faire évoluer le regard que nous portons sur le handicap. "J'espère qu' "Au-dessus des nuages"va faire évoluer le regard des gens", déclare-t-elle. "Le handicap fait peur, et l'objectif de ce film c'est de montrer qu'on est pareils!", même si la vie est parfois "plus difficile" pour les personnes en fauteuil. A l'écran, elle est incarnée par l'actrice Alice Taglioni qui ajoute : "On ne voulait surtout pas rentrer dans des clichés, ou chercher à apitoyer les gens".

Elle soutient que le regard sur les personnes en situation de handicap a changé. Elle connait " le regard qui vous enferme, qui est comme une prison". Mais elle n'oublie pas que c’est "un combat permanent car très vite les gens oublient et le manque d’empathie ou de bienveillance reviennent alors que c'est cela, ce regard bienveillant qui fait grandir, se dépasser et reprendre confiance", témoigne-t-elle.

L'aviatrice travaille aujourd'hui à la BPE, la banque privée du groupe La Banque Postale et s'occupe de la mission handicap. Mais son engagement ne s'arrête pas là.
 

Conseillère municipale à Boulogne-Billancourt

Elle a été élue conseillère municipale en mai dernier. "Pierre-Christophe Baguet, (NDLR, le maire de Boulogne-Billancourt) est venu me chercher pour me proposer d’agir à ses côtes. Il ne m’a pas fallu 36 heures pour réfléchir. J’ai donné ma réponse l’après-midi même. Le maire ne me voit pas comme une personne handicapée. Je ne m’occupe pas des personnes handicapées. Je suis en charge du quartier Rive de Seine", raconte-t-elle.

"Pendant longtemps, j’étais la personne assise qui regarde les gens et qui demande de l’aide. Aujourd’hui je pose la question : comment puis-je vous aider? Quand je peux résoudre un problème, cela me procure de la joie et du bonheur. Je veux être celle qui apporte des solutions", détaille Dorine Bourneton.

Avec Guillaume Féral, ils ont créé une association "Envie d’Envol" pour former des personnes handicapées à la voltige aérienne et une école de pilotage aux Mureaux dans les Yvelines et partager leur conviction : "Si nous, avec notre fauteuil roulant et nos petits bras musclés, on y est arrivé, vous aussi, vous pouvez y arriver !" 

Le téléfilm est diffusé sur TF1 lundi prochain en première partie de soirée. "Au-dessus des nuages" est adapté du livre de Dorine Bourneton "Au-dessus des nuages : récit" édité chez Robert Laffont en 2015. Il est librement inspiré de sa vie et de sa passion pour l’aviation. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aviation aéronautique handicap société culture femmes