• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Procès Balkany : 7 ans ferme requis contre le maire de Levallois-Perret et 4 ans avec sursis contre sa femme

Le procureur a requis 7 ans ferme avec mandat de dépôt, et dix ans d'inéligibilité contre Patrick Balkany pour blanchiment et corruption. / © AFP
Le procureur a requis 7 ans ferme avec mandat de dépôt, et dix ans d'inéligibilité contre Patrick Balkany pour blanchiment et corruption. / © AFP

Le procureur a requis 7 ans ferme, avec mandat de dépôt, et dix ans d'inéligibilité contre Patrick Balkany pour blanchiment et corruption. Concernant Isabelle Balkany, il a requis 4 ans de prison avec sursis et 500.000 euros d'amende pour blanchiment de fraude fiscale.

Par Marc Taubert

Le couple est jugé devant le tribunal correctionnel de Paris. Le maire LR et la première adjointe de Levallois-Perret, commune cossue de l'ouest parisien, encourent jusqu'à dix ans de prison pour blanchiment habituel de fraude fiscale aggravée et autant d'inéligibilité. Lui est aussi poursuivi pour corruption passive et prise illégale d'intérêts.

Sociétés-écran, comptes offshores: "Les procédés utilisés sont la démonstration de la volonté délictuelle" de Patrick et Isabelle Balkany, a plaidé Xavier Normand-Bodard, l'avocat de l'État, seule partie civile, aiguillonnant les grommellements de Patrick Balkany.

 

Isabelle Balkany absente du procès

Par ailleurs, l'État demande que ce million d'euros lui soit versé solidairement par cinq des six prévenus, poursuivis pour blanchiment de fraude fiscale à divers degrés: Patrick et Isabelle Balkany, leur fils Alexandre, leur éternel homme de confiance Jean-Pierre Aubry et l'avocat retraité Arnaud Claude.

Une grande partie de ces soupçons sont couverts par la prescription. Sur la seule période visée par les poursuites, 2007-2014, les Balkany sont poursuivis pour avoir dissimulé 13 millions d'euros d'avoirs.

Jusqu'au bout, entre coups de sang et gouaille culottée, le baron des Hauts-de-Seine aura tout tenté pour n'apparaître que comme un "fraudeur passif" ayant la corruption en "horreur".

Patrick Balkany, 70 ans, a affronté seul l'épreuve d'un procès public et hyper-médiatisé, en l'absence d'Isabelle, 71 ans, convalescente depuis une tentative de suicide début mai.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Paris : un rassemblement de 500 personnes en soutien aux “décrocheurs” de portraits d'Emmanuel Macron

Les + Lus