Une troisième demande de remise en liberté de Patrick Balkany rejetée

Le maire de Levallois-Perret a été condamné à une peine de quatre ans de prison pour fraude fiscale et cinq ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale. / © Eric FEFERBERG / AFP
Le maire de Levallois-Perret a été condamné à une peine de quatre ans de prison pour fraude fiscale et cinq ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale. / © Eric FEFERBERG / AFP

La cour d'appel de Paris a rejeté une troisième demande de remise en liberté de Patrick Balkany, ce lundi 27 janvier. Le maire de Levallois-Perret est incarcéré depuis le 13 septembre dernier à la prison de la Santé.

Par MT avec AFP

Condamné à une peine de quatre ans de prison pour fraude fiscale et cinq ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale, Patrick Balkany va rester incarcéré à la maison d'arrêt de la Santé (Paris XIVe).

Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a déposé mardi dernier une quatrième demande de remise en liberté, rejetée par la cour d'appel de Paris ce lundi 27 janvier.

Elle a estimé que persistait un "risque de fuite" et relevant que le prévenu avait lui-même reconnu avoir dissimulé des avoirs considérables à l'étranger. Elle a aussi estimé que le maintien en détention de l'élu était "l'unique moyen pour maintenir Patrick Balkany à la disposition de la justice".

Une autre demande de remise en liberté a été autorisée dans le cadre de l'affaire de fraude fiscale mais assortie d'une caution fixée à 500.000 euros, somme confirmée à nouveau par la même cour.
 

"Perte de 24 kg"

Il n'avait pu se rendre à l'audience concernant cette quatrième demande car hospitalisé depuis lundi dernier à l'hôpital Cochin pour y subir des examens.

Sur BFMTV, Isabelle Balkany a accusé "la justice de vouloir tuer [s]on époux". Selon elle, il est "dans un état de fatigue incroyable" et "en danger mortel".

Son avocat a produit à l'audience des certificats médicaux attestant d'une "altération de l'état général" et "la perte de 24 kg en quatre mois". Maître Dieudonné a également souligné que "Patrick Balkany ne sera pas candidat aux municipales" de mars.

L'ouverture du procès en appel de l'édile pour blanchiment aggravé va avoir lieu du 3 au 19 février 2020.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus