Université de Nanterre : poursuite de la mobilisation contre la hausse des frais d'inscription des étrangers

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR

Depuis plusieurs semaines, l'Université Paris-X connaît un mouvement de protestation contre la hausse des frais d'inscription pour les étudiants  extra communautaires. Réunis en assemblée générale ce jeudi 20 décembre, les étudiants ont décidé de manifester le 10 janvier. 

Une partie des locaux de l'Université Paris-Nanterre ont été bloqués ces derniers jours par des organisations étudiantes qui contestent la hausse annoncée des frais d'inscription pour les étudiants étrangers hors UE. 

 

 



Certains examens reportés en janvier 



Ces blocages ont entraîné le report de certains partiels, qui seront organisés à la reprise en janvier. 



"Depuis le début de la semaine dernière, la majorité des examens ont pu se tenir", assure la responsable du service communication de l'Université Paris-Nanterre.



Ce jeudi matin, une nouvelle assemblée générale des étudiants était organisée, afin de déterminer la suite du mouvement. Parmi les motions adoptées à l'issue de la réunion, un appel à la grève pour la journée du 10 janvier. 



Ce mardi 18 décembre, les étudiants s'étaient déjà prononcés contre la reconduction des blocages en janvier. 

 

L'Université prend position contre la réforme 

 

De son côté, la direction de Paris-X prend également position contre la réforme engagée par le Gouvernement. 



"L'administration dans son ensemble, les différents conseils de l'Université, ont considéré que cette politique d'augmentation des droits d'inscription pour les étudiants extra communautaires n'était pas une mesure satisfaisante et propice à la réussite du parcours de ces étudiants dans les université", souligne Christophe Bréchet, vice-président de l'université de Nanterre. 

 


 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité