Cet article date de plus de 9 ans

Roland-Garros: un contre projet d'extension

Des associations proposent une extension du stade côté autoroute et non côté jardin.
© France 3 IDF - Pierre-Julien Quiers
video title

Roland-Garros : un contre-projet d'extension

Les opposants au projet d'extension de Roland-Garros, choisi par la Fédération française de tennis et la ville de Paris, ont présenté leurs contre-propositions. Ils proposent une extension au-dessus de l'A13. Une dernière tentative de préserver les serres d'Auteuil en partie menacées.

Les opposants au projet d'extension de Roland-Garros, choisi par la Fédération française de tennis et la ville de Paris, ont présenté leurs contre-propositions. Ils proposent une extension au-dessus de l'A13. Une dernière tentative de préserver les serres d'Auteuil en partie menacées par l'agrandissement des courts.

> Voir ci-contre le reportage de Daïc Audouit et Pierre-Julien Quiers.

L'association VMF (Vieilles Maisons Françaises) et la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France sont donc montées au créneau. Il n'est plus temps de remettre en question l'accueil des Internationaux de France sur ce stade et encore moins de renoncer à l'extention du site.

Le principal objectif de ces associations, c'est la sauvegarde de la totalité des jardins des Serres d'Auteuil. Pour cela elles proposent de maintenir le court n°1, aujourd'hui promis à la destruction, et de couvrir une centaine de mètres de l'autoroute A13 au niveau de l'avenue de la Porte d'Auteuil. Cela représenterait une surface de 4000m2, ce qui selon les associations permettraient d'installer 5 terrains d'entraînement.

Reste à savoir si les défenseurs des riverains, de l'environnement et du patrimoine seront entendus?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative travaux publics