Cet article date de plus de 9 ans

Roland-Garros empiètera sur les Serres d'Auteuil

Après concertation, le projet d'agrandissement est modifié. Le chantier prendra un an de plus que prévu.
© France 3 Paris Ile-de-France

Le nouveau Roland-Garros devrait être inauguré en 2017. Au programme : couverture du central, construction de nouveaux courts ... Le futur complexe occupera 14 hectares au lieu de 8,5 actuels mais épargnera finalement les Serres d'Auteuil.

La concertation sur la modernisation du stade Roland-Garros vient de s'achever. Après six réunions publiques et la prise en compte des observations des associations, le projet initial a été légèrement modifié.

Le nouveau Roland-Garros devra ainsi répondre à trois critères selon la Fédération française de tennis : "disposer d'installations « couvrables » pour pouvoir assurer la continuité du jeu en cas d'intempérie, offrir davantage de confort et d'espace à l'ensemble des populations du tournoi (joueurs et public notamment) et  proposer un stade doté d'infrastructures modernisées en termes de conditions d'accueil, d'informations, de services, d'animations..."

Le court central sera donc couvert et plusieurs terrains construits. Deux terrains de 1000 places seront implantés sur l'actuel Village et un troisième, de 2000 places, vera le jour du côté du Fonds des Princes.

Au total, la FFT disposera de 35 courts en terre battue répartis sur son site historique et sur le stade Jean-Bouin mais également d'un Centre National d'Entraînement. Celui-ci sera implanté sur l'actuel stade Hébert, aujourd'hui utilisé par des scolaires.

Les travaux de construction de ce Centre National d'Entrainement ne débuteront que lorsque la ville de Paris disposera de nouveaux équipements pour accueillir les scolaires. C'est un des engagements de la concertation. Une disposition qui repousse le calendrier d'un an :  fin des travaux prévue en 2017.

Autre engagement à l'issue de cette concertation : préserver en partie les serres d'Auteuil et notamment la grande serre construite par Formigé. Celle-ci devrait s'intégrer au décor.

Enfin, la nouvelle place des Mousquetaires, aménagée entre le court Philippe Chatrier et les serres d'Auteuil, constituera un jardin public hors tournoi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme tennis