Une instruction et une enquête interne ouvertes

Publié le Mis à jour le
Écrit par VP

video title

La Verrière: une instruction est ouverte

2 jours après les échauffourées -au cours desquelles une fillette de 18 mois a été blessée- à Verrières dans les Yvelines. Le procureur a ouvert une information judiciaire. 7 personnes pourraient être mises en examen pour violence et rebellion et une enquête interne à la police a été commandée.

Deux jours après les échauffourées qui ont opposé des habitants et des policiers à La Verrière, le procureur de Versailles, Vincent Lesclous, a anoncé l'ouverture d'une information judiciaire et d'une enquête interne au sein de la police. Les sept personnes interpellées samedi au cours des incidents doivent être déférées au tribunal de Versailles.

Le parquet de Versailles a requis leur mise en examen pour viçolence et rébellion.

Une enquête a été confiée à l'inspection générale de la police nationale (IGPN) pour étudier "les conditions de l'intervention" de samedi.

Le père de la fillette blessée a pour sa part été interpellé lundi matin, le procureur

estimant qu'il "doit s'expliquer sur le fait qu'il s'est maintenu dans le groupe avec sa fillette dans les bras". "La police lui impute une série d'outrages et de provocations", a-t-il poursuivi. Il doit également être déféré et encourt une mise en examen notamment pour "mise en danger d'un mineur".

De son côté, Alain Hajjaj, maire (PCF) de La Verrière, s'est félicité de l'ouverture de ces enquêtes. "D'ordinaire, pour de tels faits, c'est la comparution immédiate. Des mises en examen, c'est la première étape dans la recherche de la vérité", a-t-il estimé. "Il faut désormais entamer un travail ensemble pour rétablir de bonnes relations entre la police et la population".