Cet article date de plus de 6 ans

Une intersyndicale de taxis va être reçue à 18h30 par le ministre de l'Intérieur

Une intersyndicale de taxis devrait être reçue à 18h30 place Beauvau par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Les syndicats de taxis souhaitent la désactivation de l'application Uber Pop.
Une intersyndicale de taxis se retrouve devant ministère de l'Intérieur. Les syndicats doivent être reçus par le ministre comme ils le souhaitaient. Les revendication de taxis portent sur la désactivation de l'application Uber Pop. 

Les taxis bloquent toujours les accès aux aéroports parisiens d'Orly et de Roissy ainsi que l'accès aux gares de Lyon, Montparnasse et de la gare du Nord. 

L'arrêté d'interdiction de l'activité d'UberPOP, demandé jeudi matin à Marseille par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a été pris par le préfet de police de Paris, a annoncé la préfecture.

"J'ai donné instruction au préfet de Paris, compte tenu des troubles graves à l'ordre public et du développement de cette activité illégale, de prendre ce jour un arrêté interdisant l'activité UberPop", avait déclaré Bernard Cazeneuve à la préfecture de Marseille. Dans la foulée, cet arrêté d'interdiction a été pris par le préfet de police de Paris.

Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs saisi jeudi le procureur de la République de Paris contre le service UberPOP, dénonçant notamment un "délit d'organisation d'activités illicites de transports de personnes".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
taxi économie transports grève social