Le contrôle policier d'un handicapé ne s'est pas déroulé comme il l'a raconté

La vidéo postée sur le web début mai après un contrôle de police d'un homme handicapé, gare de Lyon, avait suscité beaucoup d'émotion. C'est une autre vidéo qui vient aujourd'hui contredire le récit de l'homme concerné et rétablir les faits.

La vidéo initiale était partielle. Elle circulait, dans les premiers jours de mai, sur Facebook et avait été visionnée deux millions de fois. Elle avait provoqué beaucoup d'émotion, beaucoup de protestations, comme cela se produit régulièrement sur les réseaux sociaux. 

On y voyait trois policiers face à un homme handicapé, à terre et dont les effets personnels étaient dispersés partout autour de lui. Ses prothèses de jambes étaient posées à côté de lui, sur le sol. Les trois policiers tournaient le dos et s'éloignaient de l'homme. Il n'en fallait pas plus que ce quelques images pour suggérer que l'homme avait été "secoué" par les policiers lors d'un contrôle de police. Sans chercher plus loin, les réseaux sociaux se sont enflammés. 

L'homme, retrouvé et interrogé par des journalistes, avait alors livré sa version des faits. Une version dans laquelle il aurait été contrôlé par la police qui l'aurait soupçonné d'avoir volé le téléphone mobile qu'il avait sur lui. Il s'était énervé, disait-il. Les policiers l'avait alors plaqué contre le mur avant de tirer sur ses prothèses. "Je me suis senti complètement humilié", avait raconté l'homme.

Le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, saisi par une association, avait annoncé l'ouverture d'une enquête.






Mais les images de la vidéo surveillance de la RATP, intégrales cette fois, même si elles ne s'accompagnent pas de son, révèlent cette fois un tout autre scénario. Et montrent un tout autre comportement des trois policiers, nettement plus normal que celui qui était "suggéré" précédemment.

La vidéosurveillance montre donc d'abord l'homme handicapé en train d'uriner sur le quai, contre une poubelle. Trois policiers arrivent et l'encadrent sans le toucher. L'homme sort ses papiers et un téléphone portable. L'homme, que l'on voit très énervé et agressif, avance alors vers les policiers. L'un d'eux le retient alors en posant sa main sur son bras, puis retire sa main. L'homme, dans un mouvement de colère, s'asseoit par terre et retire ses prothèses qu'il envoie aux pieds des policiers qui sont en train de lui établir une contravention. Les policiers s'éloignent ensuite de l'homme handicapé toujours assis par terre. Un voyageur filme la fin de la scène, avec le départ des policiers. C'est cette vidéo, dans laquelle on ne voit que la toute fin de la scène, qui sera diffusée sur les réseaux sociaux et "fera le buzz".



L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité