Le Mag Immo : Vivre sur une péniche, bonne ou mauvaise idée ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Magalie Cheveraux .

En 2022, on dénombre pas moins de 1300 bateaux-logements sur la Seine en Ile-de-France. Parmi eux, Marc et Annie vivent depuis plus de 20 ans à bord d’une péniche basée à Athis Mons dans l’Essonne. Un appartement flottant de 80m2 qui leur avait coûté 160 000 euros à l’époque, sans compter d’importants travaux. Son prix a quadruplé en 20 ans...

Cette péniche dite d’estuaire datant de 1909 a été amarrée, entretenue et rénovée. Lors de l'achat, Annie et Marc l’ont également renforcée au niveau de la coque pour avoir une coque hollandaise formée et non plate. Pour optimiser l'espace, ils ont désarmé la péniche, c’est à dire qu'ils ont retiré tout le matériel nécessaire à la navigation, afin de créer des pièces supplémentaires.

Aujourd'hui, le bateau comporte au total trois salles de bain, deux bureaux, quatre cabines, trois salons, et une véranda de 45 m2 avec jacuzzi.

“Quand on est dans la véranda et qu’on voit des grandes vagues, c’est tout à fait attrayant, comme si on était en Bretagne …” s’enthousiasme Annie qui vante la douceur de vivre sur l’eau.

Un prix à l'achat très attractif

Côté température à bord, le couple assure que les désagréments sont les mêmes que dans une petite villa avec jardin. “ Les péniches d'habitation sont isolées thermiquement. La nôtre bénéficie de 20 centimètres de laine de roche tout autour” confirme Marc.

Vivre sur une péniche: le cas d'Annie et Marc ©France 3 PIDF

Pour lui, les désagréments sont minimes. Il faut juste nettoyer le quai et l’extérieur du bateau de temps en temps, et tous les 10 ans, un contrôle s’avère obligatoire. Il faut alors sortir le bateau de l’eau pour vérifier l’état de la coque et son niveau de résistance. Il s’agit de l'investissement le plus conséquent pour entretenir une péniche à long terme. De plus, selon Charlie Cailloux, conseiller juridique chez PAP “Tous les 5 ans minimum, il faut repeindre et faire des travaux de peinture pour des questions d’étanchéité”. 

Néanmoins le prix à l’achat d'une péniche s’avère jusqu’à deux fois moins cher qu’un appartement, donc très attractif sur le papier. D’autant que les frais de notaires s’appliquent seulement sur l’immobilier donc pas sur les péniches, ce qui représente une économie de 8% sur le prix d’acquisition.

Une redevance ET une vignette à payer

“Le recours au notaire n’est pas obligatoire mais on le recommande fortement. Le notaire va vérifier qu’il n’y a pas d’hypothèque sur la péniche, et va pouvoir faire la publicité de la vente, c’est-à-dire s’assurer que tout le monde est bien conscient que c’est vous, maintenant, le propriétaire de cette péniche” complète Charlie Cailloux.

Une fois l'achat effectué, il faut garder à l'esprit qu'il faut payer une redevance pour occuper le domaine public. Elle peut varier de 800 à 7000 euros/an, et parfois plus dans les villes touristiques ou le centre de Paris. À cela s’ajoute une vignette de 45 euros par jour pour le stationnement et l’habitation sur l’eau.

Avis aux amateurs, la demande est très forte et l’espace fluvial dédié saturé. A tel point qu'en Île-de-France, au-delà de Paris et de la petite couronne, il est obligatoire de s’inscrire sur une liste d’attente pour espérer obtenir un emplacement.

La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille !

 « Le Mag Immo », tous les dimanches à 10H35, puis en replay sur france.TVen podcasts, et sur les réseaux sociaux

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité