Loi travail: 58 interpellations, 11 manifestants et 29 membres des forces de l'ordre blessés à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Ile de France

Les opposants au texte de Myriam El Khomri manifestent à Paris, ce mardi, pour une journée de "mobilisation nationale". Au moins 58 personnes ont été interpellées dans le cortège parisien. 11 manifestants et 29 membres des forces de l'ordre ont été blessés.

La manifestation parisienne contre la loi Travail a une nouvelle fois tourné à l'affrontement.  Au moins 58 personnes ont été interpellées dans le cortège parisien après des jets de projectiles effectués par "plusieurs centaines de personnes encagoulées", a indiqué la préfecture de police mardi 14 juin.


"Le canon à eau a été utilisé" sur la place Léon-Paul Fargue près de la station de métro Duroc, a précisé la PP pour "permettre aux forces de l'ordre qui étaient prises à partie depuis plusieurs minutes de se dégager", a ajouté une porte-parole de la préfecture. Lors de ces incidents, 15 policiers ont été blessés à cette occasion.

La manifestation est restée bloquée peu après Montparnasse, à hauteur de la station de métro Duroc, en raison d'affrontements en tête de cortège entre des manifestants et la police. 

► Sur les réseaux sociaux, les images de bitume totalement arraché à proximité de l'Hôpital Necker circulent.

Vitrines de banques, d'opticien, de serrurier, de restaurants, supérettes, salons de coiffure ou un centre d'imagerie médicale: les casseurs s'en sont pris à de nombreux commerces, parfois sous les huées d'une partie des manifestants. L'hôpital Necker-Enfants malades a été pris pour cible par des manifestants, qui ont brisé des vitres de l'établissement.

1 million de manifestants à Paris, selon les syndicats
Un million de personnes ont défilé mardi à Paris contre la loi travail, actuellement débattue au Sénat, ont indiqué trois syndicats organisateurs (CGT, FO, Solidaires). 

L'ambiance reste très tendue aux abords des Invalides

Sur les murs du boulevard des Invalides, des manifestants ont tagué "rêve générale", "gloire au peuple" ," la révolte gronde" ou "bande de collabos". Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et chargé les manifestants qui leur lançaient des projectiles, des pierres arrachées des murs des immeubles ou des bâtons de bois, aux cris de "Paris, debout, soulève-toi !", "CRS SS".

Les dégâts provoqués par les affrontements en tête du cortège parisien contre la loi Travail sont impressionnants. Des vitres de l'hôpital Necker ont été brisées. Les autres images fortes de ce mardi, ce sont ces photos des d'affrontements entre manifestants et policiers.


Vers 17h, beaucoup de casseurs sont encore présents à Invalides et se préparent à en découdre. Les principales voies donnant accès à l'esplanade sont bloquées par les policiers.



Loi travail: entre 75.000 et 80.000 manifestants à Paris selon la préfecture de police

Entre 75.000 et 80.000 personnes ont participé mardi à la manifestation contre la loi travail à Paris, a annoncé  la préfecture de police de Paris, contre un million pour les trois syndicats organisateurs. 

La manifestation parisienne contre la loi travail a une nouvelle fois tourné à l'affrontement

Selon un bilan encore provisoire, 58 personnes ont été interpellées et au moins 29 policiers et onze manifestants ont été blessés au cours de la manifestation. Jusqu'ici la plus importante manifestation contre la loi El Khomri, le 31 mars, avait rassemblé entre 26.000 et 28.000 personnes selon la police.