Lutte anti-pédophilie : l'évêque de Pontoise Mgr Lalanne jette l'éponge

L'évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne. / © IP3 PRESS/MAXPPP
L'évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne. / © IP3 PRESS/MAXPPP

L'évêque de Pontoise Mgr Stanislas Lalanne, en charge de la cellule de veille anti-pédophilie de la Conférence des évêques de France, passe la main. "Un souhait de sa part", selon les évêques de France.

Par France 3 Paris IDF (avec AFP)

En aucun cas, un signe de désaveu, mais un "souhait de sa part". Mgr Stanislas Lalanne ne fera pas partie de la cellule permanente de lutte contre la pédophilie, destinée à remplacer la cellule de veille, dont l'évêque de Pontoise avait la charge. L'équipe sortante, composée de quatre évêques et deux laïcs "s'arrête", a expliqué à l'AFP Mgr Lalanne.

Sous le feu des critiques

Figure de proue de la lutte contre la pédophilie au sein de l'Eglise de France, Stanislas Lalanne avait fait l'objet de critiques en avril dernier, après avoir hésité à qualifier la pédophilie de "péché"

LIRE aussi : Propos polémiques sur la pédophilie : l'évêque de Pontoise "demande pardon"

Sa gestion de certains dossiers a également été contestée. Nos confrères de France 3 Rhône-Alpes ont notamment affirmé que Mgr Lalanne avait mis 18 mois à signaler à la justice des actes pédophiles commis au sein de son diocèse, par un diacre permanent.

LIRE aussi : Pédophilie : les silences embarrassants de Mgr Lalanne, l'évêque de Pontoise

L'évêque de Pontoise s'est défendu de tout attentisme, indiquant qu'il avait pris des "mesures conservatoires", après avoir reçu la victime, en décembre 2014, et pensait qu'une plainte serait déposée. Ayant appris qu'il n'en était rien, l'évêque de Pontoise a affirmé avoir demandé "expressément" au diacre de de "se rendre à la gendarmerie pour s'expliquer" et avoir écrit au procureur de la République. Le diacre nie les faits qui lui sont reprochés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus