Municipales : le député LREM Hugues Renson soutient Villani à Paris

Le député LREM du XV arrondissement de Paris et vice-président de l'Assemblée nationale, Hugues Renson a apporté samedi son soutien au candidat dissident Cédric Villani en vue des élections municipales dans la capitale.

© JACQUES DEMARTHON / AFP
Hugues Renson avait comme M. Villani brigué l'investiture de La République en marche, finalement attribuée à Benjamin Griveaux.  
Interrogé par nos confrères de franceinfo, le député de Paris ne mâche pas ses mots sur le candidat de son parti :

"Benjamin Griveaux a une approche ultra cynique de débauchage, d’auberge espagnole". Pour l'élu en Marche, leurs positions sont incompatibles sur plusieurs sujets, notamment l'immigration et l'écologie : "C'est une succession d’idées sur lesquelles je suis en réserve voire en désaccord comme le moratoire sur les travaux".

 "Depuis l'été, j'ai pris le temps d'écouter, d'observer, d'échanger. Et j'en suis désormais absolument convaincu : pour Paris, il nous faut Villani", a déclaré le vice-président de l'Assemblée nationale.

    
"Je rejoins aujourd'hui le candidat dont je partage le plus la vision, la philosophie, les valeurs et avec lequel je mène des combats communs, depuis de nombreux mois, à l'Assemblée Nationale", a poursuivi M. Renson en évoquant "l'enthousiasme grandissant autour de la démarche" de M. Villani.
    

"Éloigné des logiques partisanes, il est en train de bâtir un collectif pour changer Paris, en refusant les accords d'arrière-boutiques négociés en catimini", a-t-il encore souligné.

    
Interrogé sur le statut de dissident de M. Villani, qui a choisi de maintenir sa candidature en dépit de la décision de la Commission d'investiture de LREM, M. Renson a estimé que le "processus de désignation a dysfonctionné".

    "Mais ce n'est pas un drame. À la fin, ce sera aux Parisiens de décider. Et c'est très bien ainsi", a-t-il plaidé.

Dans un tweet, Cédric Villani a remercié Hugues Renson de son alliance. "C'est, je le sais, celui d'un homme de convictions engagé pour Paris, d'un humaniste, d'un marcheur de la première heure".


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections