On vous dit pourquoi : l'Île-de-France s’appelle comme cela

Pendant tout l’été, chaque dimanche, France 3 Paris Île-de-France vous propose une série d’articles consacrés à ces petites curiosités sur Paris et sa région. Cette semaine, on vous dit pourquoi l’Île-de-France s’appelle ainsi.
Le Conseil régional d'Île-de-France
Le Conseil régional d'Île-de-France © MARTIN BUREAU / AFP

Avant de porter le nom d’Île-de-France qu’on lui connaît aujourd’hui, la région de la capitale était simplement appelée, "région parisienne". Les versions en ce qui concerne l’adoption du nom varient. Il y a d’abord une explication administrative au moment de l’institutionnalisation de la région qui entoure Paris. D’autres spécialistes de la question voient en l’attribution de ce nom le résultat d’un cheminement historique.

La raison administrative

Lorsqu’il fallut donner à la région parisienne un nom officiel au moment de la création de la région en 1976, les débats entre les députés furent longs et passionnés. Selon Xavier Panon, auteur du livre l’Île-de-France et les Franciliens, paru en 2004 aux éditions des Syrtes, le vote final entre les députés opposait le nom de "région parisienne" que les députés parisiens souhaitaient conserver et l’appellation  "Île-de-France" qui remporta finalement le vote après que la Haute Assemblée se soit rangée aux côtés du sénateur-maire de Versailles André Mignot pour faire pencher la balance. 

Selon Xavier Panon, l’adoption de ce nom est le résultat "d’une renaissance linguistique de l’appellation Île-de-France ainsi que du mépris ressenti par les populations des banlieues à l’évocation du terme région parisienne". 

L’importance des racines historiques

Si la région ne prend le nom d’Île-de-France qu’en 1976, les origines de cette appellation sont bien plus lointaines. En effet, les premières références à l’Île-de-France remontent vraisemblablement au XIVe siècle à travers les chroniques d’un érudit nommé Jean Froissard. Le mot est alors orthographié "Isle de France". 

Le territoire autour de Paris était avant cela appelé Pays de France, mais le recours à Isle de France s’explique par des évolutions sémantiques du mot pays. En effet, Pays change de sens et désigne à partir de cette époque l’ensemble du territoire conquis par les Francs. Quant au recours à l’appellation "Île" , les spécialistes de la question sont divisés. Certains l’expliquent par le fait que le territoire en question soit bordé par plusieurs cours d’eau tandis que d’autres y voient une déformation de l’expression saxonne "Liddle Franke"  qui signifie "Petite France".  

Le terme « Francilien », une décision politique

Ce n’est qu’en 1983 que les habitants de la région furent nommés les Franciliens pour la première fois. Ce gentilé est à mettre au crédit du président de la région de l’époque, Michel Giraud. Le nom, qui résulta d’un jeu entre élus pour trouver un nom aux habitants fut adoptée par l’Académie Française en 1986.                                        

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture