• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Orly, Roissy... Les aéroports de Paris peuvent-ils être à court de carburant ?

Image d'illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP
Image d'illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP

Faut-il s'inquiéter pour le ravitaillement des avions en kérosène dans les aéroports parisiens ? Orly et Roissy sont alimentés par le terminal pétrolier du Havre, en grève depuis le 24 mai...

Par France 3 Paris IDF (avec AFP)

"Faites le plein à l'étranger !" C'est en substance ce qu'aurait invité à faire la DGAC, la direction générale de l'aviation civile, aux compagnies aériennes opérant sur le territoire français, selon un porte-parole d'Air France. "Si vous partez d'Europe vers Paris, par exemple Roissy-Charles de Gaulle, vous prenez le carburant pour faire votre étape et l'étape suivante", a-t-il indiqué à l'AFP. Un information que la DGAC avait refusé de commenter vendredi.

LIRE aussi : Les salariés du dépôt de Gargenville votent la poursuite de la grève

Dans le cadre de la mobilisation contre la loi Travail, le terminal pétrolier du Havre, qui reçoit 40 % des importations de pétrole brut en France, reste toujours perturbé par un mouvement de grève, entamé le 24 mai, et reconduit vendredi.

Il n'y aurait cependant pas "d'inquiétude particulière à avoir pour les aéroports parisiens, qui disposent de plus d'une semaine de stocks", a indiqué une source aéroportuaire à l'AFP. 

Les stocks à Orly et Roissy, où en est-on ?

Vendredi, cette source indiquait à l'AFP disposer de "plus d'une semaine de stocks devant nous". Le kérosène destiné aux aéroports parisiens est stocké à Athis-Mons et Paray-Vieille-Poste, dans l'Essonne, pour Orly ; et Chennevières-lès-Louvres, dans le Val-d'Oise, pour Roissy-Charles-De-Gaulle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les + Lus