Orphée et Eurydice, opéra majeur de Glück, de retour à Paris

© Loïc Venance/AFP Photos
© Loïc Venance/AFP Photos

Philippe Jaroussky, contre ténor, est l'invité de Jean-Noël Mirande, ce dimanche, sur le plateau du 19/20. Il incarne Orphée dans l'opéra de Glück, Orphée et Eurydice, à l'affiche de fin de saison du Théatre des Champs-Elysées

Par Christian Meyze

C'est le plus connu des opéras de Glück. Parce que c'est le trentième et qu'en 1762, quand il est présenté pour la première fois (en Autriche) Glück est un musicien compositeur très connu.
Mais aussi parce que, lorsque Glück vient le jouer à Paris, en 1774, à l'invitation de la jeune reine Marie-Antoinette, il va adapter son opéra au goût français, en faisant interpréter son Orphée par un contre ténor.

Orphée et Eurydice, c'est d'abord un mythe grec, sur le thème de l'amour et de la mort. Orphée, musicien virtuose et romantique, tente d'arracher aux Enfers son épouse bien-aimée, Eurydice. Parviendra-t-il à la reprendre à la Mort ?
Pascale Sorgues avec Mustapha Tafnil
Le plus connu des opéras de Glück, Orphée et Eurydice, de retour à Paris



Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu musique

La fan zone de Noisy le Grand

Les + Lus