JO de Paris 2024 : Fermeture des stations de métro Concorde, Tuileries et Champs Elysées-Clémenceau. Qui a pris cette décision ? On vous explique

Plus sur le thème :

Dès ce vendredi 17 mai la station Concorde est en partie fermée. Elle le sera totalement le 17 juin, ainsi que la station Tuileries en raison des travaux liés aux Jeux Olympiques. Selon le ministre des Transports, il reste peut-être un petit espoir d'éviter la fermeture de Champs Elysées-Clémenceau le 1er juillet.

Ligne 12, le métro ralentit. Le quai est vide, inhabituellement sombre. Et tout à coup, il accélère, sans marquer l’arrêt : « Je ne m’y attendais pas aujourd’hui, vu que les JO, c’est pas tout de suite. »

Ce jeune homme devait descendre à Concorde, mais depuis ce vendredi, la station n'est plus desservie par la ligne 12. Ce matin, notre équipe de tournage croise quelques usagers surpris et en retard, comme cet étudiant, le casque sur les oreilles : « Il y avait des indications, mais elles sont écrites en tout petit, et je n’ai pas fait attention. »

Première à subir les restrictions en raison des Jeux Olympiques, la station de métro Concorde sera totalement inaccessible du 17 Juin au 21 septembre.

En surface, la place est en travaux. Le chantier doit permettre d'accueillir les épreuves de BMX, freestyle, skateboard, breaking et basket 3x3. Les gradins éphémères, grosses structures de métal sont déjà en place.

Concorde sur la ligne 1 bientôt fermée aussi

Les usagers de la ligne 12 doivent donc descendre à Madeleine, ou de l’autre côté de la Seine à Assemblée Nationale. Mais à partir du 17 juin, pour ceux de la ligne 1, le plan B sera plus compliqué. La station Tuileries sera également fermée jusqu’au 21 Septembre, et Champs Elysées-Clémenceau le sera à partir du 1er juillet.

En définitive, c'est la préfecture de police qui tranche

Ratp

« On applique ce que nous impose la préfecture de police de Paris, indique la RATP, mais cela fait plus d’un an que l’on travaille dessus avec plusieurs acteurs. Au départ, le comité d’organisation des jeux dit ce qu’il y a à faire à tel endroit, et ensuite chacun donne son avis. La préfecture pour les questions de sûreté. La brigade de sapeurs-pompiers pour des raisons de sécurité. Et bien sûr la RATP. Notre objectif étant qu’il y ait le minimum d’impact pour les voyageurs, mais aussi pour la gestion des flux. En définitive, c’est la préfecture de police qui tranche. ». Celle-ci n’a pas répondu à nos sollicitations.

Les usagers impactés

Quelques milliers de voyageurs seront impactés, notamment ceux venant du sud : « ça va être très compliqué pour eux de se rendre vers l’ouest, avec désormais deux correspondances, explique Jean-Loïc Meudic, vice-président de la Fédération des usagers de transports.(FNAUT) Celui-ci est justement venu à l’interview par la ligne 12. « Je n’ai pas vraiment entendu d’annonce. J’ai seulement vu une toute petite indication. Ça semble un peu juste. Je comprends que les gens soient un peu troublés. »

Il y a quelques jours, la FNAUT demandait à la RATP de revoir sa copie et d’assurer au moins les correspondances. Mais en définitive, ce n’est pas elle qui décide. En surface, le périmètre des travaux s’élargit de jour en jour et ce ne sera plus un seul accès qui sera condamné. « Quand on ouvre une station, il y a des normes très strictes qui sont imposées, notamment de sécurité incendie ou d’évacuation, poursuit la RATP. Les évacuations doivent se faire en un temps donné, et avec la fermeture d’accès, cette condition ne sera plus remplie.»

La fermeture des Tuileries est une conséquence de celle de Concorde. La station étant plus petite, elle ne peut pas évacuer un nombre croissant de voyageurs qui se seraient reportés sur elle.

Champs-Elysées Clemenceau est une station stratégique. Ça fait encore partie des discussions.

Patrice Vergriete, ministre délégué aux Transports

Quid de la troisième station, Champs-Elysées-Clémenceau ? « J’ai demandé personnellement à ce qu’on puisse réexaminer la situation de Champs-Elysées Clemenceau, expliquait Patrice Vergriete, le ministre délégué aux Transports, sur l’antenne de France Bleu, le 15 Mai dernier. C’est une station stratégique. Ça fait encore partie des discussions. J’espère convaincre tous les acteurs de garder cette station ouverte. On peut encore essayer de faire un effort. » Celle-ci a en effet encore un peu de temps avant sa fermeture prévue le 1er juillet.

« Si une station ferme, cela a un impact sur les stations voisines, et cela suppose de positionner des agents pour orienter les voyageurs », poursuit la RATP.

La RATP annonce que 19.000 agents seront mobilisés au quotidien pour les Jeux olympiques et 21.000 pour les jeux paralympiques, au moment où les Franciliens reprendront le travail. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité