• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris et l’Île-de-France, région la plus cinéphile de France

Une salle équipée avec la technologie ScreenX, au cinéma Pathé du parc de La Villette à Paris. / © BERTRAND GUAY / AFP
Une salle équipée avec la technologie ScreenX, au cinéma Pathé du parc de La Villette à Paris. / © BERTRAND GUAY / AFP

D’après le CNC, on trouve en Île-de-France « le public le plus assidu » du pays, avec plus de 51 millions d’entrées en 2018 dans les salles de cinéma franciliennes. Paris, « premier département français pour le cinéma », accueille le plus grand nombre de salles en France.

Par PDB

Si le septième art est en partie né à Lyon grâce aux frères Lumière, c’est en Île-de-France qu’on trouve aujourd'hui le plus grand nombre de cinéphiles. Le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) révèle que la fréquentation y a atteint 51,2 millions d’entrées en 2018, dans son étude annuelle sur la Géographie du cinéma publiée lundi. Soit tout de même un quart des entrées réalisées dans le pays.
Les Franciliens représentent aussi « le public le plus assidu » de France, puisqu’ils se rendent en moyenne 4,2 fois par an dans les salles obscures, contre 3,1 fois par habitant au niveau national. La capitale enregistre, seule, le plus haut niveau de fréquentation, avec 22,2 millions d’entrées en 2018, soit 10 entrées par habitant.

Un ticket vendu en moyenne à 6,93 euros

Pour ce qui est des films les plus populaires de l’année, des productions américaines dominent le classement :
  1. Les Indestructibles 2, avec 1 435 400 entrées.
  2. Avengers : Infinity War avec 1 403 300 entrées.
  3. Black Panther avec 1 286 400 entrées.
  4. Les Animaux Fantastiques : les Crimes de Grindelwald avec 923 400 entrées.
  5. Le Grand Bain avec 921 200 entrées.
On trouve d’ailleurs en région parisienne des places relativement coûteuses, avec un prix moyen du ticket fixé à 6,93 euros, soit 29 centimes de plus que sur l’ensemble du pays. A noter aussi que l’Île-de-France compte 1 147 écrans répartis dans 311 établissements cinématographiques. La moitié d’entre eux sont classés Art et Essai, et 13 % sont des multiplexes. On dénombre par ailleurs un fauteuil pour 53 habitants.

Paris, « premier département français pour le cinéma »

Là encore, Paris – « premier département français pour le cinéma » d’après le CNC – arrive en tête avec 417 salles réparties dans 85 cinémas. Dans le reste de la région, la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine restent aussi très bien équipés avec respectivement 114 salles dans 30 établissements, et 113 salles dans 41 établissements.
Le département de l’Essonne, lui, enregistre la plus forte progression de France en termes de fréquentation, avec 2,4 millions d’entrées en 2018, soit une hausse de 17,5 %. Dernier record : c’est en Seine-et-Marne que les films américains ont réalisé leur plus grosse part de marché du territoire français, avec 58 % des entrées contre 44 % au niveau national.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Jacques Chirac au Salon de l'agriculture

Les + Lus