Paris pourrait passer en alerte maximale dès lundi

Le ministre de la Santé a tenu son point hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus ce jeudi. La région parisienne pourrait voir ses mesures sanitaires durcies dans quatre jours.
 

La situation sanitaire se dégrade et s’accélère à Paris et la petite couronne. Tel est le constat fait ce jeudi soir par Olivier Véran lors de son point presse hebdomadaire. Au cours des dernières 24 heures, tous les seuils d’alerte ont été dépassés dans la capitale. Le taux d’incidence de la maladie est à 263 cas positifs pour 100 000 habitants. Le taux d'incidence pour les personnes de plus de 60 ans est à 105 cas pour 100 000 habitants. Enfin le taux d'occupation des lits en réanimation par des patients atteints par la Covid-19 oscille entre 30 et 35%. "Ce franchissement des seuils nous ne l’observons que depuis quelques heures. Nous avons besoin de le confirmer dans les tous prochains jours, a affirmé Olivier Véran. Mais si ça devait se confirmer nous n’aurions pas d’autre choix que de placer Paris et la petite couronne en zone d’alerte maximale et ce dès lundi ".

Soirées interdites et fermeture des bars

Le gouvernement examinera les données dimanche avec la maire de Paris et l’ensemble des élus concernés. En cas de confirmation des données, les mesures sanitaires seront renforcées. "Le passage en zone d’alerte maximale supposera que les habitants de Paris et de la petite couronne réduisent temporairement leurs interactions sociales de manière drastique, a anticipé le ministre de la Santé. Plus de fêtes de famille, plus de soirée, fermeture totale des bars".

Des mesures spécifiques pour les restaurants

En ce qui concerne les restaurants, le ministre a affirmé que Jean Castex avait reçu cette semaine les représentants des restaurateurs afin de revoir les protocoles sanitaires. "Le gouvernement va examiner l’ensemble des propositions qui lui sont faites par les représentants du secteur de la restauration et étudier des règles éventuelles qui pourraient permettre aux restaurants, y compris en zone d’alerte maximale de rester en tout ou partie ouverts mais avec des règles sanitaires renforcées pour permettre de limiter au maximum les risques de contamination", a prévenu Olivier Veran. Si ces propositions sont acceptées, elles seront alors soumises au Haut conseil de santé publique, elles pourraient alors entrer en vigueur sur l’ensemble du territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société