• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : rassemblement contre les violences faites aux femmes place de la République

© FTV
© FTV

Plusieurs associations féministes appellent à un grand rassemblement pour dire stop aux féminicides, place de la République à 17 heures avec pour mot d'ordre "Protégeons-les". Depuis le début de l'année, 73 femmes ont été tuées par leurs conjoints en France.

Par EH

Mercredi 4 juillet, Leïla, une femme de 20 ans enceinte de trois mois, est morte frappée par son mari à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis. 

En France, 1,2 million de femmes subissent des injures sexistes chaque année (HceFH, 2017). 32% des femmes déclarent avoir déjà subi du harcèlement sexuel ou une agression sexuelle au travail (Ifop, 2018). 93 000 femmes sont victimes de viol chaque année (ONDRP, 2017). 71 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou leur ex conjoint depuis le début de l’année (collectif féminicides).
 
Des collectifs et des associations féministes, Léa Arguel (Solidarité Femmes), Pénélope Bagieu, Lauren Bastide, Fatima Benomar (Les effronté-es), Caroline De Haas (Nous Toutes), Rebecca Amsellem (Les Glorieuses), Rokhaya Diallo ou Diaryatou Bah, de l'association Association Excision, parlons-en !, en appellent au président de la République pour que des mesures d'urgence soient prises et l'interpellent dans une tribune publiée dans le journal Le Monde daté d'aujourd'hui.

"Monsieur le président, depuis le début de l’année, 71 femmes sont mortes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint. Bon nombre de ces féminicides auraient pu être empêchés si les pouvoirs publics n’avaient pas dysfonctionné. "
Extrait de la tribune publiée dans Le Monde le 4 juillet.

Les associations demandent également que soient prises des mesures d'urgences  :
-la généralisation de l'ordonnance de protection, dispositif permettant de protéger les femmes victimes de violences au sein du couple,
-une augmentation du budget dédié à la lutte contre les violences conjugales, (79 millions d'euros à ce jour)
-un plan de formation pour les professionnels au contact de femmes victimes de violences ( policiers, gendarmes, médecins...),
-la mise en oeuvre de mesures de prévention, dès le plus jeune âge.


Retrouvez l'interview de la comédienne Muriel Robin par nos confrères de FranceInfo.
"Monsieur le président, combien coûte la vie d’une femme ?"

Muriel Robin qui devrait être présente au rassemblement contre les violences faites aux femmes interpelle également Emmanuel Macron.










 

A lire aussi

Sur le même sujet

piquet de grève Alfortville

Les + Lus