3 bons plans pour lâcher son mobile à Paris

Comment lâcher son mobile... / © Didier Morel/FTV
Comment lâcher son mobile... / © Didier Morel/FTV

Les Français de moins de 30 ans vérifient leur smartphone en moyenne 220 fois par jour. Une véritable addiction dont certains aimeraient se détacher. Voici trois offres proposées aux parisiens pour tenter de se désintoxiquer.

Par Sylvie Drouin et Didier Morel

Si vous aussi vous avez l'impression de consulter 36 000  fois par jour votre téléphone, voici 3 bons plans pour échapper à votre dépendance le temps d'une soirée. Tour d'horizon des initiatives parisiennes dans les salles de spectacle, les bars et restaurants.

  • Des concerts sans mobile apparent

Vous en avez assez d’assister à un spectacle avec une forêt de smartphones ? Florence Foresti aussi. Pour son nouveau spectacle « Épilogue », au Paradis Latin à Paris jusqu'au 16 avril 2019, ses fans sont prévenus à l’avance : impossible d’entrer dans la salle sans enfermer son mobile dans une pochette individuelle scellée.
 


L’humoriste star en avait assez d’être photographiée ou filmée au détriment de ses sketchs. Et "Pour éviter les enregistrements pirates et assurer le lien avec les spectateurs", selon son entourage. Elle a donc fait appel à une petite entreprise américaine Yondr qui propose une solution qui a fait ses preuves. Un mode d’emploi a été publié sur le site Internet de Florence Foresti.

A l’entrée de la salle, une pochette vous sera remise pour y glisser vos téléphones.

"Celle-ci se bloquera automatiquement. Vous resterez en possession de votre appareil lors du spectacle et, au besoin, vous pourrez accéder aux postes de déverrouillage installés dans la salle. A la fin du spectacle, toutes les pochettes seront déverrouillées et vous pourrez de nouveau utiliser votre téléphone."

Aucun remboursement en cas de refus du dispositif
Dès la réservation, chaque spectateur est mis en garde "Vous ne pourrez pas accéder en salle si vous refusez de participer à ce dispositif. Aucun remboursement ne sera effectué", est-il précisé.
"Toute personne utilisant un téléphone portable sera invitée à quitter la salle", ajoute le texte. Si un spectateur reçoit un appel urgent ou a besoin de téléphoner, des bornes de déverrouillage seront disponibles à la sortie de la salle. 
 


Sur scène depuis novembre 2018, Florence Foresti s’amuse de cette interdiction. Dès le début du spectacle, elle nargue ses fans accros aux écrans en sortant son propre iPhone personnel :

Ça va, ça vous manque pas trop ?

Téléphone en main, elle enchaîne avec la météo : "Il est quelle heure, il fait combien dehors ? Vous voulez un petit shoot : il fait 10 degrés dehors."
 
Spectacle "Florence Foresti s'ajuste" au Théâtre du Petit Saint-Martin - 2018 / © Olivier Corsan/MaxPPP
Spectacle "Florence Foresti s'ajuste" au Théâtre du Petit Saint-Martin - 2018 / © Olivier Corsan/MaxPPP


Outre-Atlantique et Outre-Manche, un usage déjà répandu
Aux USA et en Grande-Bretagne, Dave Chappelle, le roi du stand-up est l’un des premiers utilisateurs du système Yondr. Rapidement suivi par Chris Rock, une autre star de l’humour, puis par les musiciens Jack White, Ariana Grande ou Alicia Keys, des artistes lassés des écrans et soucieux de regarder leur public dans les yeux.
Les usages de la pochette Yondr dépassent désormais le monde du spectacle. On les retrouve aux abords des piscines d’hôtels de luxe, dans les tribunaux de Philadelphie, et même dans les établissements scolaires. Selon le Washington Post, 600 écoles publiques y avaient recours au début de l’année.
 
Concert sans mobile de Jack White à l'Olympia - 3 juillet 2019 / © MaxPPP
Concert sans mobile de Jack White à l'Olympia - 3 juillet 2019 / © MaxPPP


En France, c’est le 3 juillet 2018 à l’Olympia à Paris que cela s’est fait pour la première fois. Jack White, l’ex leader des White Stripes l’a imposé à son public avec succès. Et quid du partage de la soirée ensuite sur Facebook ou Instagram ? Le rockeur n’a pas oublié l’importance des réseaux sociaux pour ses fans. À la fin du concert il met à disposition des vidéos et des clichés du photographe officiel. Les conseils de l’artiste sont simples : "Si vous souhaitez poster sur les réseaux sociaux, partagez ces photos et vidéos autant que vous le souhaitez et profitez d’une expérience 100% humaine, sans téléphone."
  • des bars et restos pour lever les yeux de son écran

Passer une soirée à Paris en évitant de regarder son mobile est désormais possible. Le collectif Lève les yeux ! propose de labelliser des restaurants et des bars pour leur capacité à inciter leurs clients à lâcher leurs portables. Le label est validé par la signature d’une charte incitant à "entrer dans une démarche de sensibilisation à l’addiction aux smartphones". Le principe est simple selon Yves Marie, l'un des co-fondateur du collectif qui compte 10 bénévoles :

A l'entrée, chaque participant est invité à déposer son téléphone dans une boite fermée à l'entrée.

L'expérience s'est étendue à Cherbourg dans trois restaurants. Le projet de l'un d'entre eux est même de réserver une salle complète garantie sans mobile, sur le modèle des salles non fumeurs. Le but affiché : arrêter d'instagrammer ses plats et lutter contre le foodporn pour retouver le plaisir du moment et la saveur du repas.
 

Sept bars de la capitale ont déjà obtenu ce label, voici leur localisation pour boire un verre l'esprit tranquille :
 

Un des sept bars labellisés : Le Social Bar

Chaque soir au Social Bar, situé rue Villiot dans le 12ème arrondissement, le personnel use d’astuces multiples et ludiques pour détourner les clients de l’usage solitaire de leur téléphone portable. Pour ce faire, ils proposent à la clientèle des animations sous formes de jeux : tournois, boîte à défis, tarif des boissons joué aux dés... Renault Seligmann, un des créateurs déclare : "C'est un bar où tout a été imaginé, pensé et testé pour que des gens qui ne se connaissent pas, se parlent."

L’objectif est de tout faire pour que les gens se parlent.

Il s'agit de les sortir de leurs écrans pour les inciter à se rencontrer, créer du lien, rompre la solitude et l’isolement. Apparemment la formule plaît et fonctionne pour ceux qui acceptent de jouer le jeu et de mettre en veilleuse leur addiction compulsive, et cela sans interdiction. Beaucoup sont séduits et reviennent pour consolider ces liens. Renaud Seligmann, le co-créateur du Social Bar, confirme : "C'est une expérience de bar un peu différente. C'est un petit ilôt où tu es sûr que tu ne seras pas jugé, où tu seras libre de rencontrer plein de gens si tu as envie ... ou pas, si tu n'as pas envie. Et petit à petit, tu t'en rendras compte en parlant à des gens que tu ne connais pas. En faisant des rencontres, tu te sentiras un peu mieux et cela te donnera des réflexes dans ton quotidien pour que dans le métro tu fasses la même chose."


Le Social Bar a été repéré par le collectif Lève les yeux !
Reportage "Un bar comme remède à la solitude des grandes villes" - Bastien Collignon - Je t'aime etc ... France 2
  •  des randos et soirées sans son portable

Traverser Paname en déconnexion totale, c’est ce que propose l’association « Sans mon portable ». Une randonnée à travers la capitale d’est en ouest, depuis la Porte de Vincennes, en arpentant les plus beaux endroits de Paris jusqu'à la Porte Maillot... Durée prévue, 3 heures, avec une difficulté majeure pour les accrocs, marcher sans mobile.

Les Smartphones ne sont évidemment pas les bienvenus !

proclament les organisateurs sur leur invitation. Ils "seront d'ailleurs équipés d'un sac sécurisé (au cas où) dans lequel les quelques portables apportés (par erreur... ;-) seront enfermés le temps de la balade."

L’association « Sans mon portable » n’en est pas à sa première proposition de détox digitale. Le 14 mars dernier, des défis déconnexion étaient proposés le temps d’une soirée au Carpe Diem. Et le 31 mai prochain, c’est un concours de poésie libre sans mobile. La philosophie ? « Elle part d’un constat tout simple, et observé par tous, dans nos "sociétés modernes" : le smartphone est devenue la télécommande universelle de notre vie ! » Avis aux nomophobes (personne ayant peur de vivre sans mobile) le téléphone est consigné systématiquement à l’entrée. Vous êtes tentés par la randonnée, rendez-vous le 2 juin 2019 à 9 h.
 

Reprendre le pouvoir sur son téléphone

Les adultes passent en moyenne 5h07 minutes par jour devant les écrans, contre 3h10 il y a dix ans, soit deux heures de plus. Depuis 2001, chaque année, la journée mondiale sans portable rappelle des conseils simples pour réduire son addiction : basculer en mode avion pendant les spectacles, concerts et même lors d'un repas en tête à tête à deux. Vous pouvez aussi le laisser à la maison, l’éteindre pour la nuit ou enlever les notifications inutiles.
Et depuis l'an dernier, la 1ère Journée Nationale sans Smartphone propose le 19 juillet : "À la Saint Arsène, pas d'effet larsen en concert... Je live sans mon Smartphone."

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Un rassemblement de soutien pour Mathieu Hillaire

Les + Lus