Accueil des visiteurs et meilleur accès piéton à la Seine : les projets pour Notre-Dame

La ville de Paris, avait lancé en mai dernier un concours international pour réaménager les espaces autour de la cathédrale de Notre-Dame et notamment le parvis. Le lauréat sera désigné fin juin 2022.

La maire de Paris a dévoilé, lundi, lors d'une conférence de presse à l'Hôtel de Ville les quatre "équipes pluridisciplinaires" finalistes - chacune associant des architectes, architectes du patrimoine, urbanistes, paysagistes - engagées dans un "dialogue compétitif" pendant neuf mois avant la désignation du lauréat par le jury fin juin 2022.

Pour ce projet la mairie veut récupérer l’espace du parking souterrain situé sous le parvis de Notre-Dame qui n’est plus utilisé depuis l’incendie. "L’idée, c’est qu’il n’y ait plus de parking mais qu'on mette à profit ces volumes qui sont sous le parvis pour faire un accueil des visiteurs de très grande qualité", a expliqué Emmanuel Grégoire l'adjoint à la mairie de Paris.

Cet espace devra offrir aux visiteurs bagagerie, toilettes, centre d'informations, selon le projet de la mairie.

Réaménagement des abords de Notre-Dame

En remaniant le parvis, son sous-sol composé d'un parking sur deux niveaux et de la crypte archéologique, l'accès à la Seine en contrebas, les deux squares situés au pied du chevet et à la pointe orientale de l'île de la Cité, ainsi que les rues adjacentes, Anne Hidalgo veut "installer Notre-Dame dans un nouvel écrin".

"Il n'est pas question de clôturer" le parvis, tout comme "il n'est pas question qu'il y ait une construction ou un geste architectural qui vienne concurrencer" le monument médiéval. L'enjeu est de "mettre la cathédrale au standard des grands lieux touristiques mondiaux sans pour autant perturber la perspective de la façade", a précisé Emmanuel Grégoire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame de paris culture patrimoine