L'appel d'offres pour réduire les trottinettes électriques lancé par la mairie de Paris

A partir de juin 2020, il n'y aura plus que trois opérateurs de location de trottinettes électriques à Paris. / © PHILIPPE LOPEZ / AFP
A partir de juin 2020, il n'y aura plus que trois opérateurs de location de trottinettes électriques à Paris. / © PHILIPPE LOPEZ / AFP

Il n'y aura plus que trois opérateurs de location de trottinettes électriques à Paris à partir de juin 2020. Ils ne pourront mettre à la location que 5.000 engins chacun. Il y a eu jusqu'à 12 opérateurs dans la capitale.

Par MT/AFP

Le marché des "mobilités douces" et des trottinettes électriques aiguise les appétits dans la capitale, à tel point qu'il a existé jusqu'à 12 opérateurs et plus de 20.000 engins en location (la moitié se sont retiré définitivement ou provisoirement).

Pour tenter de contrôler ce marché, la mairie de Paris a publié un appel d'offres pour réduire à trois le nombre d'opérateurs de trottinettes en libre-service dans la capitale, ce vendredi 20 décembre. La mairie attendait la loi d'orientation des mobilités, adoptée en novembre, pour faire cette démarche et réguler le marché.
 

15.000 trottinettes à partir de juin 2020

Selon l'appel d'offre, le nombre de trottinettes sera limité à 15.000 à partir de juin et seuls trois opérateurs seront retenus avec 5.000 engins chacun. Les opérateurs ont jusqu'au 11 mars pour déposer leur candidature.

Trois critères interviendront dans le choix final : en premier lieu la sécurité des usagers et les mesures prise pour limiter l'accidentologie. Seront aussi examinées celles pour assurer le respect par les usagers des règles de circulation et de stationnement, la protection des données personnelles des usagers ou la garantie individuelle accident.
Deuxième critère : la gestion, la maintenance et la recharge du parc de trottinettes (équilibre spatial du déploiement, mesures pour gérer les engins mal stationnés.

Enfin, la responsabilité environnementale sera un autre critère déterminant. La ville étudiera la durabilité et l'efficacité énergétique des engins, le pourcentage de matériaux recyclés dans les engins utilisés et le programme de recyclage et de traitement des déchets (notamment des batteries) ou le niveau d'approvisionnement en électricité d'origine renouvelable.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus