Après un appel aux dons lancé par le Louvre, le "Panier de fraises" de Chardin peut faire son entrée au musée

Le musée, qui avait lancé une campagne de dons il y a trois mois et demi, a réussi à réunir la somme nécessaire pour acquérir la célèbre nature morte. Pour compléter les contributions de grands mécènes, 10 000 donateurs individuels ont participé.

Saluant "un élan collectif sans précédent", le Louvre a annoncé ce jeudi avoir réuni la somme nécessaire à l'acquisition du Panier de fraises, célèbre tableau de Jean Siméon Chardin. Dans un communiqué, le musée remercie "le soutien déterminant de grands mécènes et donateurs".

10 000 donateurs individuels "ont permis de rassembler plus d’1,6 million d’euros, un record pour une campagne 'Tous Mécènes!'", explique le Louvre. Soit 300 000 euros de plus que l'objectif fixé initialement par le musée.

Une acquisition pour plus de 24 millions d'euros au total

Pour faire l'acquisition de ce tableau, il fallait en fait réunir 24,3 millions d'euros. La campagne participative vient donc compléter "l’engagement de LVMH Moët Hennessy - Louis Vuitton" qui avait déjà permis de rassembler 15 millions d’euros, rappelle le Louvre. Le musée - qui débourse lui-même 6 millions d'euros - salue aussi "le soutien d’autres grands donateurs et de la Société des Amis du Louvre".

Classé trésor national, le tableau de Jean Siméon Chardin avait été "un temps menacé de quitter la France", retrace le musée. Avant de rejoindre les collections du Louvre dans la capitale, le Panier de fraises sera d'abord exposé au public au musée du Louvre-Lens à partir du 21 mars. "Après un retour au mois de juin pour être admiré à Paris, l’œuvre sera présentée au musée des Beaux-Arts de Brest pour l’été, à partir du 2 juillet, avant de rejoindre le musée d’art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand le 2 octobre pour l’automne", détaille le Louvre.