Cet article date de plus de 3 ans

Autolib' - La Mairie de Paris a-t-elle cachée des propositions aux élus franciliens ?

La directrice du pôle mobilité électrique du groupe Bolloré, Marie Bolloré, accuse la maire de Paris, Anne Hidalgo, d'avoir caché des propositions aux autres élus partenaire du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole (SAVM) pour régler l'astronomique déficit du service.
Qui est responsable de l'arrêt du service de partage de voiture Autolib' ? Quand la Mairie de Paris accuse le groupe Bolloré de demander des sommes démesurées pour combler le déficit du service, celui-ci réplique et accuse Anne Hidalgo d'avoir délibérément caché des propositions visant à régler le différend aux autres élus franciliens.

Dans une interview au Monde le 21 juin 2018, Marie Bolloré, directrice du pôle mobilité électrique du groupe Bolloré, affirme ainsi avoir "proposé que le SVAM nous verse 150 millions d’euros au titre du déficit réel constaté en 2017." Elle ajoute : "Nous étions aussi prêts à prendre à notre charge le passif futur jusqu’à l’arrêt en 2019."

Et de conclure : "Il nous est alors apparu évident que la Mairie de Paris avait choisi de ne pas dire aux élus que nous faisions des propositions."

La Mairie n'avait pas encore réagit à ces propos dans la soirée du 21 juin 2018.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports urbains économie transports