Baby-foot, flipper, borne d'arcade : une exposition pour rejouer aux jeux de votre enfance

durée de la vidéo : 00h02mn08s
Reportage : L.Simonet / M.Tafnil / V. Castel ©France 3 PIDF

Des générations de jeunes y ont laissé leur argent de poche. La Monnaie de Paris consacre une exposition aux machines à pièces, flippers et autres jeux d'arcade qui ont, pendant longtemps, trôné dans les bistros

Dans le 6e arrondissement, joystick en main, dans une salle d'arcade, un père de famille remonte le temps avec ses filles : "Il y a l'ambiance, les flippers, les babys donc ça leur fait découvrir des trucs qu'elles ne connaissent pas forcément et puis moi ça me rappelle des souvenirs aussi."

Retrouver une convivialité autour de ces machines de jeux, c'est l'un des objectifs de cette exposition de la Monnaie de Paris. Tout est accessible grâce à des pièces fournies à l'entrée au public : "Spécialement pour cette exposition, nous avons recréé une monnaie qui ressemble à la pièce d'un franc parce que ces machines fonctionnaient avec des pièces d'un ou deux francs", explique Marc Schwartz, président de la Monnaie de Paris.

Parmi les quarante machines de cette exposition, on retrouve une pièce très rare : le baffle ball. "Ce jeu a été produit aux Etats-Unis, à 50 000 exemplaires dans les années 30 à la sortie de la prohibition. Vous avez un petit monnayeur, ça, c'est la nouveauté de cette machine. Vous insérez vos centimes dedans, vous tirez, vous poussez et vous avez 10 balles à jouer", décrit Nicolas Galiffi, commissaire associé de l'exposition "Insert coin".

Un public qui évolue au fil du temps

Baby-foot, flipper, juke-box, cette exposition vous transporte des années 60 à la fin des années 90. Une période qui voit l'apparition et le développement de ces machines de jeux dans les cafés et les salles d'arcade. Un public qui intéresse notamment Jean-Baptiste Clais, commissaire au Louvre et commissaire associé de l'exposition "Insert coin": "Le public des jeux de café c'est un public très populaire. On va trouver toutes les classes sociales qui se retrouvent au café. C'est aussi un public plutôt masculin, on est là face à une culture très masculine".

Un public masculin qui, au fil du temps, s'est féminisé. Aujourd'hui, cet univers de jeux renaît grâce aux collectionneurs et aux start-ups qui s'inspirent de plus en plus de cette ambiance pour leurs aires de détente.