Cet article date de plus de 6 ans

Bouchons à Paris et en Île-de-France : bientôt, c'est votre voiture qui vous dira de vous arrêter !

Et si votre voiture vous conseillait vraiment de la garer et de prendre les transports public pour gagner du temps ? Car la situation est grave : les Franciliens ont passé en moyenne 55h dans les embouteillages en 2013. Deux jours et demi de perdu et un manque à gagner énorme pour la région. 

Les embouteillages polluent la vie de nombreux franciliens. ils y auraient passé 55h en moyenn een 2013, soit presque 2 jours et demi !
Les embouteillages polluent la vie de nombreux franciliens. ils y auraient passé 55h en moyenn een 2013, soit presque 2 jours et demi ! © © chat9780 - Fotolia.com
Avec 17 milliards d'euros, le budget total des bouchons en France - dévoilé ce mardi dans une étude de l'organisme Inrix, spécialisé dans les services d’info trafic- dépasse aujourd'hui le trou de la Sécurité Sociale (12,5 milliards en 2013). Et à ce jeu là, l'agglomération parisienne est championne hors catégorie. Jugez plutôt : le Francilien lambda a passé en 2013 pas moins de 55 heures coincés derrière la voiture de devant. Deux jours et demi qu'il aurait pu consacrer à une toute autre activité, à ses loisirs, à sa famille, à son travail aussi... Et même si c'est mieux qu'en 2012, où l'on avait atteint 63 heures -ou encore 2011 avec... 70 heures !- force est de constater que les bouchons coûtent cher aux Franciliens (2883€ pour un foyer parisien), mais surtout à la région. Selon Inrix, le coût pour l'Île-de-France devrait ainsi plus que doubler à l'horizon 2030 avec une projection à 13,9 Mds €. Bref...  Halte aux bouchons ! Il est temps de mettre en œuvre les moyens pour les faire sauter... 

>> Découvrez en infographie les chiffres clés des embouteillages à Paris :

Et si le salut du trafic en Île-de-France venait de la voiture elle-même ?


Hasard du calendrier, cette étude est rendue publique au lendemain des grandes annonces de Manuel Valls sur les prochains investissements en matière de transport en commun pour le Grand Paris. Au programme, rappelons l'essentiel : le déblocage d'1,4 milliard d'euros de la part de l'Etat pour la période 2015-2020 et l'accélération du calendrier de certains projets, notamment celui des lignes desservant les aéroports et la liaison Orly-Saclay, avec un achèvement prévu à l'horizon 2024 au lieu de 2027. 

Ces annonces, ainsi que les différentes politiques publiques qui seront mises en œuvre dans les prochaines années, l'étude d'Inrix n'a bien sûr pas pu les prendre en compte. 
Les investissements projetés pour élargir le réseau Autolib' non plus. Pourtant, comme le rappelle Christophe Najdovski, l'Adjoint au Maire de Paris en charge des transports, "Une Autolib' remplace huit voitures"... Qui sait en 2030 comment les Franciliens utiliseront ce mode de locomotion ? Quoiqu'il en soit, la Mairie de Paris mise énormément dessus et les chiffres plaident en sa faveur : Autolib' comptabilise  aujourd'hui 10 000 locations par jour en moyenne avec des pics à 12 000 le week-end. En 3 ans, le service d'auto-partage compte plus de 175.000 abonnés et s'apprête -déjà !- à atteindre l'équilibre : le service devrait être rentable d'ici six mois. 

A côté des politiques publiques, l'autre élément qui devrait permettre de lutter efficacement contre les bouchons, c'est la voiture elle même. On l'a vu notamment dans les allées du dernier Mondial de l'Automobile qui se tient actuellement Porte de Versailles, à Paris : la voiture de demain, si elle n'est pas physiquement bien différente, cache ses innovations à l'intérieur de l'habitacle. Précisément dans le tableau de bord. Connectée. Intelligente. Imaginez... Elle devrait être capable de partager les informations livrées par les satellites et autres réseaux de transports publics - métro, bus, vélib'...- pour affiner en temps réel ses informations trafic et vous suggérer d'emprunter tel ou tel itinéraire (ça, on connaît) mais surtout vous conseiller de vous garer et d'emprunter tel ou tel mode de transport alternatif pour arriver à destination plus rapidement. Vous n'y croyez pas ? C'est pourtant le futur que préfigure la dernière i3 de BMW... qui a travaillé justement avec Inrix sur ce projet. Bluffant au final. Car qui aurait un jour cru que votre voiture allait vous dire "Garez-vous là et laissez moi..." ?

La dernière née de BMW est capable de croiser les infos trafic avec l'état des réseaux de transports en commun en temps réel pour vous suggérer le mode de transport le plus efficace.
La dernière née de BMW est capable de croiser les infos trafic avec l'état des réseaux de transports en commun en temps réel pour vous suggérer le mode de transport le plus efficace. © BMW.fr

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile mondial de l'automobile