• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : une campagne contre l'empoisonnement des rats dans le métro

© Paris Animaux Zoopolis
© Paris Animaux Zoopolis

Depuis ce jeudi et pendant une semaine, l'association Paris Animaux Zoopolis lance une campagne d'affichage sur les quais du métro parisien qui a pour but de contester l'empoisonnement des rats à Paris et de changer l'image négatives de ces rongeurs.

Par Isabelle Audin

Fin 2016, la mairie de Paris a lancé un plan de dératisation de grande ampleur de 1,5 millions d'euros. Depuis, elle a augmenté le nombre d'interventions passant de 5000 de janvier à juillet contre 1700 pour la même période l'an dernier.

Pour l'association Paris Animaux Zoopolis, ces méthodes sont cruelles et inefficaces. 

"Nous condamnons les campagnes de dératisation, cruelles, absurdes, aveugles et de plus en plus coûteuses, menées par la Mairie de Paris. La municipalité parisienne utilise des anticoagulants qui provoquent des hémorragies internes chez les rats, mais aussi chez les chats et les chiens ! Les animaux qui en sont les victimes agonisent pendant plusieurs jours".

Elle conteste la campagne d'empoisonnement des rats, par la Mairie de Paris avec l'aide de la Préfecture de police, pour des motifs sanitaires et affirme que le risque reste minime.
Pour le cofondateur de l'association, Philippe Reigné 

"Ils ne sont pas une menace, ils ne sont pas sales ni dangereux. Ils ont droit de vivre"

« La ville n’est pas réservée aux humains. L’idée de cette campagne est de casser les clichés que peuvent avoir les Parisiens.

Les #rats ne sont pas une menace, ils ne sont pas sales, ni dangereux. Ils ont le droit de vivre »


En juin 2018, pour lutter contre la prolifération de rats dans les rues de son arrondissement, le maire (LR) du XVIIe , Geoffroy Boulard a lancé le site Internet "signaleunrat.paris".
Les Parisiens y sont invités à signaler sur une carte la présence des rongeurs, morts ou vivants.
A Paris, la guerre des rats est déclarée
La ville de Paris a lancé une opération de dératisation de grande ampleur, dont l'objectif est de réduire significativement la présence des rats dans la capitale. Car ces derniers prolifèrent : on estime en effet que la ville compte un Parisien pour deux rats.
Cette campagne est destinée à remettre en cause l’image négative des rats issus de préjugés datant de longtemps. 
 

Les rats porteurs de maladie ?

Les rats sont fréquemment accusés de répandre, au sein de la population humaine, de très nombreuses maladies.
Pourtant, aucune épidémie dont les rats auraient été à l’origine n’a frappé les parisiennes et les parisiens depuis de très nombreuses années.

Les rats sont sales

Les rats sont, à tort, associés à la saleté. Ils sont en effet très propres ; ils font leur toilette avec minutie, même s’ils vivent dans les égouts. Les rats nettoient leur tête avec leurs pattes antérieures ; après quoi, ils se lavent le reste du corps en le léchant. Pour éliminer les parasites, comme les puces, ils se grattent avec leurs pattes postérieures, qui peuvent atteindre presque toutes les parties du corps.
© Paris Animaux Zoopolis
© Paris Animaux Zoopolis


Les rats me font peur

Les rats ne constituent pas une menace pour les êtres humains ; ils n’attaquent pas ceux-ci. Le rat anthropophage est un mythe, diffusé par les écrivains occidentaux, comme Edgar Allan Poe, auteur de la célèbre nouvelle Le Puit et le Pendule. Grouillant sur le corps du héros, les rats contribuent à le rendre fou de terreur, alors qu’il est enfermé dans un cachot aveugle, à Tolède, pendant la guerre d’indépendance espagnole. La réalité est bien différente. Lorsqu’ils pressentent un danger, les rats fuient.



Les rats font des dégradations

Les rats vivent, en principe, dans des terriers qu’ils creusent. S’ils vivent dans des parcs et jardins, comme ceux qui agrémentent la ville de Paris, ils feront nécessairement divers “aménagements”. Il est difficile de le leur reprocher, sauf à leur refuser purement et simplement le droit de vivre. Par ailleurs, les rats sont des rongeurs ; leurs dents poussent donc continuellement, afin d’éviter l’usure. Ils sont bien connus pour s’attaquer tout particulièrement aux fils électriques, provoquant ainsi diverses pannes et dysfonctionnements des installations humaines. Pour les rats, les fils électriques ne se distinguent pas des racines ou des radicelles que les rats coupent lorsqu’ils creusent leurs terriers.

Selon la Mairie, leur recrudescence dans les rues s’explique par l’augmentation des déchets alimentaires – de nouvelles poubelles ont d’ailleurs été mises en place - et les crues de la Seine qui ont poussé les rats à sortir des égouts.

L'association propose elle de cohabiter intelligemment avec les rats.
 

Le rat de ville et le rat des champs :)


Et nous nous vous proposons... Le Rat de ville et le Rat des champs de Jean de La Fontaine !


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus