Paris : un maire déclare la guerre contre les rats sur internet

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B
Des rats dans le square de la Tour saint-jacques, à Paris.
Des rats dans le square de la Tour saint-jacques, à Paris. © France 3 Paris IDF/P. Pachoud

C'est une façon originale de lutter contre la prolifération de rats dans la capitale. Le maire (LR) du XVIIe arrondissement de Paris, Geoffroy Boulard, lance un site internet participatif : "signaleunrat.paris". Objectif : géocaliser les rongeurs pour déclencher des opérations de dératisation.

Geoffroy Boulard ne les affectionne vraiment pas. Pire, il a bien l'intention de tous les exterminer. Pour lutter contre la prolifération de rats dans les rues de son arrondissement, le maire (LR) du XVIIe vient de lancer le site Internet "signaleunrat.paris". Les Parisiens y sont invités à signaler sur une carte la présence des rongeurs, morts ou vivants. Au maire ensuite de demander l'intervention des services de la ville, le déclenchement d'une opération de dératisation. A noter que les signalements sont également possibles par téléphone au 01.44.69.17.86. 
En parallèle, l'édile compte mettre en place une campagne de communication à destination de ses administrés. Objectif : sensibiliser aux bons gestes, comme celui de ramasser ses restes de pique-nique, "un enjeu de santé publique" selon lui.

Sur twitter, certains internautes approuvent. D'autres tournent à la dérision cette opération. 


Sur ce réseau social, plusieurs comptes parodiques de rats, bêtes noires du maire du XVIIe arrondissement, ont même été créés pour se plaindre de cette chasse interactive.
L'objectif de Geoffroy Boulard est pourtant plus sérieux. Mettre la pression sur la ville de Paris, "pas assez efficace" selon lui.

3,7 millions de rats dans Paris


A Paris, on estime qu'il y a environ 3,7 millions de rats. En 2014, déjà, un journaliste du Guardian s'était étranglé devant ces "vraiment gros rats", après la publication de photos prises devant le musée du Louvre. Plus récemment, des éboueurs ont diffusé la vidéo d'une benne grouillant de rongeurs. Interrogé par Le Parisien, l'un d'eux évoquait "une prolifération (...) dans tous les arrondissements qui bordent la Seine". Consciente du problème, la ville de Paris a lancé un plan de dératisation dont le coût est évalué à 1,5 million d'euros. En janvier 2018, sur les 400 squares parisiens, une centaine ont fait l’objet d’interventions pour limiter leur prolifération. Une dizaine a été fermé pour permettre un traitement de fonds.

Cette fois-ci, l'expérience reste cantonnée au 17e arrondissement mais le maire se dit prêt à étendre le site à d'autres quartiers de Paris si les mairies sont intéressées. Les rats ont donc du soucis à se faire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.