CARTE. Du Carrousel à la Madeleine... A Paris, sur les traces de Napoléon

Napoléon Bonaparte, Premier consul, puis empereur des Français, aura passé seulement 16 ans à la tête de la France. Une période d'intenses bouleversements pour l'Europe, mais aussi pour Paris. Sur les traces de Napoléon dans la capitale...

"Empires", une oeuvre de Huang Yong Ping, installée lors de l'exposition Monumenta, au Grand-Palais, à Paris, en 2016.
"Empires", une oeuvre de Huang Yong Ping, installée lors de l'exposition Monumenta, au Grand-Palais, à Paris, en 2016. © MaxPPP / Annie Viannet/MAXPPP
Un empereur conquérant et un empereur bâtisseur. Si Napoléon a bien sûr laissé des traces de son empire en Europe de l'Ouest, son rôle a également été déterminant dans le façonnage de certains quartiers de Paris.

De la place de l'Etoile, et son Arc de triomphe, au Carrousel du Louvre... Voici quelques-unes des traces laissées par Napoléon Bonaparte dans la capitale. Certaines d'entre elles ont vu le jour après la mort de Napoléon Ier, comme le boulevard des Maréchaux.

Les Invalides

Si Louis XIV décide de la création de l'Hôtel des Invalides en 1670, Napoléon réorganise l'institution et lui confère un statut de panthéon militaire national. Son corps y est déplacé en 1840, 19 ans après sa mort.
Le tombeau de Napoléon sous la coupole de l'Hôtel des Invalides, à Paris.
Le tombeau de Napoléon sous la coupole de l'Hôtel des Invalides, à Paris. © MAXPPP

 

Visitez le Paris de Napoléon​​ avec la carte interactive ci-dessous ▼

Pour utiliser la carte, cliquez sur les flèches à droite à et gauche. Pour chaque lieu, un descriptif vous sera proposé.
 

L'Arc de Triomphe

L'Arc de Triomphe a été voulu dès 1806 par Napoléon. Mais il sera inauguré après sa mort, en 1836 par le roi des Français, Louis-Philippe. Le Soldat inconnu y est inhumé en 1921. Son architecte, Jean-François Chalgrin, s'inspire de l'arc romain de Titus à arche unique mais augmente ses dimensions : environ 50 m de hauteur, 45 m de longueur et 22 m de largeur et abandonne les colonnes.

La Colonne Vendôme

Autre édifice inspiré de Rome : la Colonne Vendôme. Elle est placée en 1810 sur la place qui porte le même nom. Elle est dédiée aux soldats d'Austerlitz et coulée avec 1200 canons pris aux armées russes et autrichiennes.
La Colonne Vendôme, à Paris (gravure).
La Colonne Vendôme, à Paris (gravure). © Source gallica.bnf.fr / BnF

L'église de la Madeleine​

L’église de la Madeleine a nécessité 78 ans de construction ! Les travaux ont débuté en 1764, bien avant la prise de pouvoir de Napoléon. Mais il va transformer le projet en panthéon à la gloire de ses armées. Il décide ainsi de faire entourer l'édifice de colonnes corinthiennes. Une référence à l'Empire romain.

L'Arc du Carrousel

Monument dédié à la victoire d'Austerlitz, l'Arc du Carrousel est construit entre 1807 et 1809. Il servait aussi d'entrée d'honneur au palais des Tuileries avant sa destruction en 1883.
L'Arc de Triomphe du Carrousel, à Paris.
L'Arc de Triomphe du Carrousel, à Paris. © Source gallica.bnf.fr / BnF

Les boulevards des M​aréchaux

"Les Maréchaux" sont en réalité une succession de boulevards, ceinturant la capitale. Sur une trentaine de kilomètres, ces boulevards portent le nom de (19) maréchaux de Napoléon Ier. Mais aujourd'hui, ils portent également le nom de militaires qui se sont illustrés durant la Seconde Guerre mondiale, comme le général Martial Valin ou bien le général Jean Simon.
Les maréchaux d'Empire
Augereau  (1757-1816) Duc de Castiglione
Bernadotte (1763-1844) Prince de Ponto-Corvo
Berthier (1753-1815) Prince de Neufchâtel, prince de Wagram
Bessières (1768-1813) Duc d'Istrie
Brune (1763-1815) Comte de l'Empire
Davout (1770-1823) Duc d'Auerstaedt, prince d'Eckmül
Gouvion Saint-Cyr (1764-1830) Comte de l'Empire
Grouchy (1766-1847) Comte de l'Empire
Jourdan (1762-1833) Ne fut pas annobli
Kellermann (1735-1820)   Duc de Valmy
Lannes (1769-1809) Duc de Montebello
Lefebvre (1755-1820) Duc de Dantzig
MacDonald (1765-1840) Duc de Tarente
Marmont (1774-1852) Duc de Raguse
Masséna (1758-1817) Duc de Rivoli, prince d'Essling
Moncey (1754-1842) Duc de Covegliano
Mortier (1768-1835) Duc de Trévise
Murat (1767-1815) Grand duc de Berg et de Clèves, roi de Naples
Ney (1769-1815) Duc d'Elchingen, prince de la Moskowa
Oudinot (1767-1847) Duc de Reggio
Pérignon (1754-1819) Comte de l'Empire
Poniatowski (1763-1813) Prince du Saint Empire
Sérurier (1742-1819) Comte de l'Empire
Soult (1769-1851) Duc de Dalmatie
Suchet (1770-1826) Duc d'Albufera
Victor (1764-1841) Duc de Bellune
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs patrimoine culture événements