Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour viol à l'encontre de Christophe Girard

L'ex-adjoint à la maire de Paris en charge de la Culture, Christophe Girard, est visé par une enquête préliminaire pour "viol par personne ayant autorité" suite aux déclarations d' Aniss Hmaïd au quotidien américain The New York Times. Des allégations sans fondements selon son avocate.
Christophe Girard le 23 juillet.
Christophe Girard le 23 juillet. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le parquet de Paris a annoncé ce mardi avoir ouvert une enquête préliminaire pour "viol par personne ayant autorité" visant Christophe Girard, l'ex-adjoint à la culture de la maire de Paris Anne Hidalgo. Cette enquête a été ouverte à la suite des déclarations d'Aniss Hmaïd faites au journal américain The New York Times le 16 août 2020. 

Le quotidien américain The New-York Times a publié dimanche dernier, le 16 août le témoignage d'Aniss Hmaïd. L'homme, aujourd'hui âgé de 46 ans, affirme avoir été abusé sexuellement alors qu'il était mineur par Christophe Girard, l’ex-adjoint en charge de la Culture à la mairie de Paris auprès d'Anne Hidalgo.
 

Il a profité de ma jeunesse, de mon jeune âge et tout ça pour ses plaisirs sexuels

Aniss Hmaïd


En 1989, alors âgé de 15 ans, Annis Hmaïd raconte avoir été employé de maison dans une villa à Hammamet en Tunisie appartenant à des Français. Il y rencontre Christophe Girard venu passer des vacances. Il affirme avoir été abusé sexuellement par l'ex-élu un an plus tard aux Etats-Unis. "Une nuit à Washington, l’adolescent est réveillé par Christophe Girard en train de le masturber. Il a 16 ans et c’est sa première expérience sexuelle", peut-on lire dans le quotidien américain. Le jeune homme était au service de l'ex-élu pour s'occuper de ses enfants. 

Aniss Hmaïd affirme également "avoir été contraint à des rapports sexuels une vingtaine de fois au cours des années suivantes" en échange d'emplois de domestique ou de contrats temporaires au sein de la maison Yves Saint-Laurent, dont Christophe Girard était l'un des principaux dirigeants avant d'entrer en politique. Un témoignage qui a été confirmé par son père, son frère et son actuelle compagne selon l'enquête de nos confrères.

"Dénonciation calomnieuse"

D'après Delphine Meillet, l’avocate de Christophe Girard, ce sont des allégations sans fondement et calomnieuses. "Christophe Girard conteste ces dénonciations et ces faits avec la plus grande fermeté", a t-elle indiqué à l'AFP dans un communiqué. Delphine Meillet envisage engager des poursuites pour "dénonciation calomnieuse" contre l'article du New York Times.
"La personne qui met en cause Christophe Girard n'a pas porté plainte, même aujourd'hui et elle a préféré contacter les journalistes plutôt qu'aller au poste de police", a déclaré mardi à l'AFP Me Delphine Meillet, en réaction à l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une enquête pour viol. "On peut imaginer qu'il ne voulait pas être confronté à l'institution judiciaire, qui juge avec impartialité et sagesse et il a privilégié la justice médiatique", a-t-elle ajouté

Interviewé à ce sujet, Christophe Girard nie avoir eu des rapports sexuels avec le jeune homme et qualifie les accusations de “calomnie.” Il confirme toutefois avoir souvent employé Aniss Hmaïd dans les années 90 et dit le considérer comme" un des enfants de la famille".

L'enquête a été confiée à la brigade de protection des mineurs (BPM) de la direction régionale de la police judiciaire. Elle vise à déterminer si les faits décrits "sont susceptibles de caractériser une infraction pénale et si, au vu de leur ancienneté, la prescription de l'action publique est acquise", a précisé le procureur de la République dans un communiqué.

Les agressions décrites par Aniss Hmaïd sur la période où il était mineur pourraient en effet être prescrits depuis son 38e anniversaire. Le délai de prescription, depuis une loi de 2018, a été porté à 30 ans après la majorité de la victime, mais la loi n'est pas rétroactive.

Anne Hidalgo, la maire de Paris a réagi sur son compte twitter, sedisant satisfaite de l'ouverture de cette enquête par le parquet de Paris.
   
 

L'affaire Matzneff

Christophe Girard a été entendu en mars dernier dans le cadre de l'affaire Matzneff. L'écrivain Gabriel Matzneff est accusé de pédophilie. Il est visé par une enquête pour viol sur mineur suite à la parution du Consentement, un livre autobiographique de Vanessa Springora. Elle y fait le récit de "sa relation sous emprise" lorsqu'elle était mineure avec l'écrivain. Les enquêteurs ont interrogé Christophe Girard en tant que secrétaire général de la Maison Yves Saint-Laurent, une structure qui a apporté un soutien financier à Matzneff dans les années 80.

Suite à des pressions politiques d'élus écologistes à la mairie de Paris, Christophe Girard a démissionné le 23 juillet dernier, de ses fonctions d'adjoint à la Culture.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers politique